30 : 29
Pro D2 24 août 2018 - 20 h 30 min
Stade Charles-Mathon

Récapitulatif

RÉSUMÉ

Après un petit round d’observation ce sont les bretons qui frappaient les premiers. Hilsenbeck ouvrait le score (7’ 0-3) pour sanctionner une faute dans la zone de plaquage. Botica lui répondait (9’ 3-3) puis aggravait le score (12’ 6-3).

Après une longue séquence Botica, dans les 22m bretons, jouait au pied, sur son aile Codjo se mettait à la faute dans le duel aérien et recevait un carton jaune (14’).

Sur une attaque vannetaise Stanaway interceptait le ballon aux 40m bretons il servait Botica, l’ouvreur accélérait et inscrivait le premier essai de la rencontre (15’ 11-3), il transformait lui-même (16’ 13-3). L’ouvreur rajoutait une pénalité (27’ 16-3) après un bon contest au sol.

Très dominateurs en mêlée en première période les Oyomen étaient récompensés. Après un essai refusé ils héritaient d’une mêlée à 5m, l’énorme poussée était bien maîtrisée par Herjean qui contrôlait le ballon pour aplatir (35’ 21-3), Botica transformait.

Après une première mi-temps bien maîtrisée les Oyomen pointaient largement en tête avec vingt points d’avance (23-3).

Au retour des vestiaires changement de visage pour les Oyomen, Giresse était pénalisé d’un carton jaune pour un déblayage trop appuyé (41’). Le carton semblait avoir sorti les Noir & Rouge du match, les vannetais en profitaient. Au pied tout d’abord avec deux pénalités d’Hilsenbeck (42’ puis 46’ 23-9).

A la relance les vannetais servaient Hickes, acrobatiquement le joueur se saisissait du ballon et fonçait jusqu’à l’en-but (50’ 23-14), Hilsenbeck transformait (51’ 23-16).

Les vannetais profitaient des fautes oyonnaxiennes et le buteur breton permettait aux siens de revenir à un petit point (60’ puis 63’ 23-22).

Après une belle séquence et un siège des 22m, Michel était bien servi en bout de ligne pour l’essai qui redonnait de l’air (65’ 28-22), Gondrand en coin transformait (66’ 30-22).

En fin de match chaque équipe tentait d’aller chercher son bonus. Sur une dernière mêlée ce sont les vannetais qui obtenaient la pénalité. A 55m la pénalité d’Hilsenbeck tapait le poteau, les bretons étaient présents à la réception. Bouthier (81’ 30-27) inscrivait l’essai du bonus défensif, les bretons pouvaient exulter, Hilsenbeck transformait (82’ 30-29).

Dans un match où chaque équipe aura eu sa mi-temps les Oyomen sont venus à bout de bretons accrocheurs. Si la manière n’est pas encore là, les Oyomen signent leur premier succès dans ce championnat. 

DÉTAILS DES POINTS

Oyonnax 30-29 Vannes (Mi-temps 23-3)

Raynaud (Vartan 48’ puis Raynaud 74’), MacDonald (Geledan 48’ puis MacDonald 64’), Tui (Dumas 48’ puis Tui 74’) – Sykes (Njewel 67’), Battye (Sykes 79’) – Taieb, Herjean, Ursache © (Tison 76’) – Gondrand, Botica (Etienne 62’) – Giresse, Stanaway (Inman 70’), Inman (Millet 56’), Codjo – Michel

3 Essais (Botica 15’, Herjean 35’, Michel 65’)

3 Transformations (Botica 16, 36, Gondrand 66’)

3 Pénalités (Botica 9’, 12’, 27’)

2 Cartons Jaunes (Codjo 14’, Giresse 41’)

Vola, Blanchard, Kite – Jones, Tuohy – Picault, Kamikamica, Chalmers – Menzel, Hilsenbeck – Bly, Vulivuli, Pic, Gougeon – Bouthier

2 Essais (Hickes 50’, Bouthier 81’)

2 Transformations (Hilsenbeck 51’, 82’)

5 Pénalités (Hilsenbeck 7’, 42’, 46’, 60’, 63’)

Remplaçants : Fry, Cramond, Popelin, Le Bail, Lagioiosa, Cloostermans, Hickes, Tafili

RÉACTIONS

Etienne Herjean (3ème ligne) : « En 2ème mi-temps on les laisse revenir dans le match, on paye cash le carton avec beaucoup de fautes, ils sont pragmatiques, ils jouent bien les coups. On perd trop de ballons en touche, on ne peut pas se permettre de ne jouer que 35 minutes dans un match. Au lieu d’être content d’avoir la victoire à domicile il y a de la déception. On peut mieux faire en conquête et jouer un peu plus juste. Si on veut exister dans ce championnat, on ne peut pas se permettre d’être aussi indisciplinés. La frustration vient du contenu et du résultat, il va falloir s’accrocher pour être plus réguliers. Il ne faut pas baisser les bras il y a quand même la victoire au bout, on commence doucement. »

Tim Giresse (Ailier) : « Sur le maul le 14 se retrouve sur le côté du maul en le déblayant il tombe sur son bras, l’arbitre de touche a signalé qu’il était tombé sur l’épaule. On met notre système de jeu en place en 1ère mi-temps, le carton change la donne en 2ème mi-temps et nous met dedans. Le championnat est long, on va se satisfaire de la victoire, on va monter crescendo. »

Adrien Buononato (Directeur sportif) : « On débloque le compteur c’est déjà ça, en menant 23-3 à la mi-temps on peut espérer autre chose. Avec le carton jaune on s’excite et on sort du match, ensuite ça a été une succession de mauvais choix, heureusement que l’on avait pris le large. Il va falloir que l’on grandisse vite parce qu’il faut que l’on apprenne à faire les choses dans l’ordre. Ce n’est pas parce que l’on prend un carton qu’il faut céder à la panique. On les laisse dans la partie avec une mêlée pénalisée en deuxième mi-temps, on perd trois ballons en touche importants, ça fait six ballons de moins pour maintenir la pression sur l’adversaire. En première mi-temps on doit scorer plus, on est un peu gourmand. »