30 : 22
Pro D2 5 avril 2019 - 20 h 30 min
Stade Charles-Mathon

Récapitulatif

Que de suspens ce vendredi à Mathon, les Oyomen auront offert à leurs supporters un avant-goût de phases finales avec un match plein d’engagement. Les deux buteurs se répondaient, Botica (8’, 11’) à Le Gal (5’, 13’ 6-6) pour un début de rencontre équilibré.

Sur une touche oyonnaxienne ce sont les nivernais qui prenaient l’initiative, Fraser prenait le trou, il feintait la passe et accélérait pour se jouer du dernier défenseur (15’ 3-11), Le Gal transformait (16’ 6-13).

La fin de mi-temps était un nouveau duel de buteurs entre Botica (33’, 38’) et Le Gal (29’, 36’). Les Oyomen terminaient la première mi-temps à 14 après le carton jaune de Tauleigne (36’) pour fautes répétées. Malgré un essai encaissé en première mi-temps la défense oyonnaxienne était bien en place.

Au retour des vestiaires Botica récompensait les efforts de ses coéquipiers avec une pénalité à presque 50m des poteaux suite à un plaquage haut (48’ 15-19).

Urruty à 5m de sa ligne se jetait dans le ruck oyonnaxien pour annihiler une action d’essai mais l’arbitre mettait la main à la poche et les nivernais étaient réduits à 14’ (54’). Sereins les Oyomen prenaient les points pour se rapprocher au tableau d’affichage (55’ 18-19).

L’heure de jeu, le moment choisi par les Oyomen pour reprendre la tête dans cette rencontre. Depuis leur camp les Noir & Rouge remontaient le ballon et l’action se terminait dans l’en-but par Tui (60’ 23-19), une belle façon pour le pilier de fêter sa 50ème avec Oyonnax Rugby.

Les nivernais reprenaient espoir à dix minutes de la fin quand Vuillemin convertissait une pénalité (70’ 23-22). En toute fin de rencontre les Oyomen faisaient le choix de la pénaltouche au détriment des points au pied pour sortir leur adversaire du bonus. Choix payant puisqu’après le ballon porté MacDonald allait aplatir le deuxième essai synonyme de victoire (78’ 28-22), Botica transformait pour valider le succès (79’ 30-22).

Les Oyomen confortent leur place de leader et s’offrent un match test avant les phases finales. Une victoire avec du caractère et de l’envie à l’image de cette équipe qui veut s’offrir une demi-finale devant son public.

Détails des points

Oyonnax 30-22 Nevers (Mi-temps 12-19)

Tui (Dumas 78’), Geledan (MacDonald 55’), Mirtskhulava (Debaty 61’) – Leindekar, Tauleigne (Edwards 61’) – Taieb, Tison, Ursache © (Herjean 55’) – Hall (Gondrand 61’), Botica – Giresse, Hansell-Pune (Inman 67’ puis Hansell-Pune 75’), Millet, Codjo – Etienne (Michel 18’)

2 Essais (Tui 60’, MacDonald 78’)

1 Transformation (Botica 79’)

6 Pénalités (Botica 8’, 11’, 33’, 38’, 48’, 55’)

1 Carton Jaune (Tauleigne 36’)

Curie (Mataradze 55’), Elliot (Genevois 55’), Lolohea (Philippart 70’) – Barjaud, Chalureau (Toleafoa 52’) – Gibouin © (Manevy 75’), Fraser (Manevy 28’ puis Vuillemin 55’), Cotte – Falealii (Berger 55’), Urruty (Chalureau 70’) – Blanc, Derrieux, Naqiri, Zebango – Le Gal (Trainor 64’)

1 Essai (Fraser 15’)

1 Transformation (Le Gal 16’)

4 Pénalités (5’, 13’, 29’, 36’, Vuillemin 70’)

1 Carton Jaune (Urruty 54’)

Valentin Ursache (Troisième ligne) : « Je suis content parce que l’on avait besoin d’un match comme ça, d’être dans le dur. On avait besoin d’un match serré, c’est un bon match de phases finales. On a fait le boulot en défense. On n’a pas douté, on connaît les qualités de ce groupe. Il faut faire le boulot jusqu’à la fin, les résultats ça ne veut rien dire, il faut aller faire un beau match à Aix. D’abord il y a le match à Aix et ensuite on verra. »

Roimata Hansell-Pune (Centre) : « Notre objectif c’est de monter, donc le plus facile c’est de recevoir une demi-finale à la maison. On est premier depuis quelques semaines, on essaye de garder cette place. Il nous reste trois matchs de phase régulière. Tous les matchs serrés que l’on a joué la saison passée vont nous aider, mais ce soir c’était un vrai test, on était sous pression et ça fait du bien pour le groupe. »

Adrien Buononato (Directeur sportif) : « Il y a de la satisfaction, c’était un gros match de rugby. Il n’y a pas eu d’affolement, on n’a pas vu de doute dans le regard des joueurs. On est resté sur notre plan, ce que l’on avait décidé de mettre en place. On voulait les sortir du bonus pour marquer notre territoire et nous imposer aux yeux de toute la division. On a décidé de passer en mode phases finales. On a respecté cette rencontre et on l’a joué jusqu’au bout. C’était un point de passage, il faut que l’on fasse le job, continuer à prendre des points partout. On a envie de se préparer à jouer les phases finales, tous les rendez-vous sont importants. Si on veut être serein il faut gagner nos matchs. »