Pro D2 8 décembre 2019 - 14 h 25 min
Stade Charles-Mathon

Récapitulatif

Pour la dernière de l’année 2019 au stade Charles-Mathon les Oyomen se sont amusés à se faire peur, ils obtiennent un septième succès consécutif et gardent la tête du championnat.

Ils concédaient l’ouverture du score par Laousse Azpiazu (7’ 0-3) avant que Le Bourhis n’égalise (10’ 3-3).

David (19’ 3-8) récompensait les siens en allant aplatir le premier essai de l’après-midi après un travail des montois sur ballon porté. Les deux buteurs du jour se répondaient mais c’est Le Bourhis qui avait le mot de la fin. Après avoir ajouté deux pénalités (25’, 33’) il claquait un drop aux 40m qui donnait l’avantage aux Oyomen pour la première fois de la partie (37’ 12-11).

Juste avant la pause l’arbitre sortait le carton jaune pour MacDonald (38’), le talonneur ne sortait pas de la zone de plaquage mais l’homme en vert pénalisait surtout l’accumulation de fautes.

En difficulté sur la mêlée les Oyomen parvenaient tout de même à virer en tête. Grâce notamment aux échecs du buteur montois, Laousse Azpiazu avait laissé échapper onze points en première période.

La seconde mi-temps repartait sur les mêmes bases, les deux équipes étaient extrêmement pénalisées et ne parvenaient pas à imposer leur rythme.

Après un premier échec face aux poteaux, Coly ouvrait son compteur (45’ 12-15) et redonnait l’avantage aux montois. Les Oyomen retombaient dans leurs travers en mêlée et Laclayat recevait un carton jaune (49’).

A 14 les Oyomen faisaient le dos rond et parvenaient même à reprendre le score grâce au pied de Gondrand (54’ 15-14). Cedaro (63’) se mettait à la faute à 5m de sa ligne et laissait ses coéquipiers à 14. Les Noir et Rouge en profitaient immédiatement avec un essai de MacDonald (64’ 20-14) après un travail de sape des avants sur la ligne d’en-but montoise.

Gondrand alourdissait l’écart au tableau d’affichage (70’ 23-14), le plus gros depuis le début de la rencontre. On pensait que la fin de rencontre serait alors plus simple pour les Oyomen. Malheureusement ils s’offraient une fin de match à suspense, en encaissant un essai de pénalité (75’) et en terminant à 14 après le carton jaune de Zegueur (75’).

Etienne Herjean (Troisième ligne) : « Contrat rempli avec la victoire au bout mais ça a été difficile. Chaque arbitre a sa manière de gérer les matchs, nous savions qu’il était intransigeant, on se rend compte que nous ne sommes pas en place sur la discipline. En première mi-temps, tous les deux temps de jeu il y a une faute, heureusement que nous sommes pragmatiques dans leur camp, on s’en sort bien de mener à la mi-temps et à la fin du match. Nous n’avons jamais réussi à tuer le match, en plus de l’indiscipline nous sommes tombés dans une spirale négative, il y a, en plus, les blessures en seconde mi-temps, nous avons gardé la tête froide pour tenir le score. C’est un bon avertissement pour bien se remettre au travail et finir les deux matchs avant la fin de l’année. Dans l’adversité nous arrivons à tenir bon, c’est ce qui nous sauve sur ce match. »

Lionel Beauxis (Demi d’ouverture) : « On gagne ce match parce que nous avons un peu de maitrise en 2nde mi-temps, nous nous sommes fait peur. Il était important de le gagner, Mont-de-Marsan mérite son point de bonus défensif. Il y a eu trop de fautes bêtes, il faudra le régler, aujourd’hui ça passe, tant mieux pour nous, mais le week-end prochain à Aurillac ça ne passera pas. Maintenir cette série fait du bien, la victoire est au bout et c’est cela le plus important.

Ça fait du bien de retrouver les terrains, il y a encore du travail à faire sur le rythme et l’intensité, ça revient petit à petit. »

Joe El Abd (Manager sportif) : « Nous nous en sortons bien, nous ne méritons pas la victoire, les quatre points font du bien. C’était un non-match, il n’y avait pas de rythme, beaucoup de fautes. Nous avons eu une opportunité en première mi-temps de marquer, nous n’avions aucune maitrise pour mettre l’adversaire sous pression mais nous sommes restés dans le match. Il y a eu un relâchement en fin de match qui leur a permis de revenir. Quand tu joues trente minutes à 14 ça n’aide pas. C’est un gros avertissement, nous allons nous mettre au boulot, nous avons de la chance de rejouer très vite. Nous avons deux matchs en cinq jours, il fallait faire tourner, nous avons confiance en notre effectif. Il faut vite tourner la page pour se tourner vers le prochain match. »

Détails des points

Oyonnax 23-21 Mont-de-Marsan (Mi-temps 12-11)

Lazar (Bordenave 70’), MacDonald (Bourgois 43’-49’ puis 73’), Dumas (Laclayat 40’-49’ puis Laclayat 59’) – Lassalle (Zegueur 60’), Ursache © (Farrance 59’) – Zegueur (Credoz 49’), Tyrell (Dumas 52’ puis Tyrell 59’), Herjean – Audy (Gondrand 51’), Le Bourhis (Beauxis 51’) – Giresse, Hansell-Pune (Lovobalavu 59’), Millet, Codjo – Michel

1 Essai (MacDonald 64’)

5 Pénalités (Le Bourhis 10’, 25’, 33’, Gondrand 54’, 70’)

1 Drop (Le Bourhis 37’)

3 Cartons Jaunes (MacDonald 38’, Laclayat 49’, Zegueur 75’)

Muzzio Bultel 66’), David (Khribache 59’), Laval (Castinel 59’ puis Laval 73’) – Damiani, Cedaro (Durand 74’) – Tastet, Wavrin, Garrault (Brethous 78’) – Coly (Loustalot 66’), Gelin – Lestremau, Cappeillo, Torfs, Jacquelain – Laousse Azpiazu

2 Essais (David 19’, Pénalité 75’)

1 Transformation (Pénalité 75’)

3 Pénalités (Laousse Azpiazu 7’, 28’, Coly 45’)

1 Carton Jaune (Cedaro 63’)