Pro D2 11 janvier 2019 - 20 h 00 min
Stade Charles-Mathon

Récapitulatif

Il ne fallait pas arriver en retard pour ce match de reprise puisqu’après une minute de jeu seulement les Oyomen avaient ouvert le score. Après un beau mouvement des trois-quarts c’est Botica qui franchissait la ligne d’en-but (1’ 5-0) et transformait lui-même son essai (2’ 7-0).

La réaction columérine était immédiate puisque Girard ouvrait le compteur de Colomiers au pied (5’ 7-3). Sur le renvoi les joueurs de la Haute-Garonne se mettaient à la faute et perdaient l’avantage repris au score (7’ 10-3). Sur l’action suivante les columérins récupéraient une pénalité après une faute sur un ballon porté et Girard ajustait la mire (10’ 10-6).

Les Oyomen investissaient les 22m columérins et après plusieurs séquences Etienne inscrivait le 2ème essai (19’ 15-6), Botica transformait (20’ 17-6). Face aux perches Botica manquait de réussite par deux fois.

Sur un nouveau mouvement dans le camp columérin Stanaway ajustait une passe sautée pour Callandret. L’ailier faisait un véritable numéro sur son aile pour inscrire le 3ème essai (29’ 22-6), Botica ne transformait pas.

Les Oyomen se faisaient surprendre dans un ruck, Barlot prenait le ballon, raffûtait le dernier défenseur et allait inscrire l’essai columérin (34’ 22-11), Girard transformait (35’ 22-13). A la mi-temps les Noir & Rouge viraient en tête.

La deuxième mi-temps était beaucoup plus hachée par les fautes. Hopper recevait un carton jaune (41’) après un plaquage dangereux à la réception d’une chandelle. Plusieurs minutes plus tard les esprits s’échauffaient, Zegueur et Pirlet (53’) écopaient chacun d’un carton jaune. Girard (59’ 22-16) puis Botica (66’ 25-16) ajoutaient de nouvelles pénalités.

En toute fin de rencontre Audy s’échappait derrière sa mêlée, il fixait le défenseur et servait Codjo stoppé illicitement par le dernier défenseur Etcheverry. L’arbitre n’accordait pas d’essai de pénalité mais le trois-quart recevait un carton jaune (77’).

Sur la pénaltouche qui suivait les columérins poussaient les lifteurs oyonnaxiens et faisaient chuter Herjean, Bézian terminait la rencontre avec un carton jaune (78’). A 8 contre 7 devant les Oyomen choisissaient la mêlée et obtenaient logiquement l’essai de pénalité synonyme de bonus offensif (80’ 32-16).

Les Oyomen se sont mis dans les meilleures dispositions avant la réception de Béziers vendredi prochain.

Détails des points

 

Raynaud (Debaty 64’), Geledan, Mirtskhulava (Dumas 64’) – Farrance (Njewel 22’), Sykes – Grice (Tison 2’ puis Grice 64’), Herjean ©, Zegueur (Ursache 64’) – Hall (Audy 62’), Botica – Callandret, Hopper, Stanaway (Millet 64’), Codjo – Etienne (Michel 53’)

4 Essais (Botica 1’, Etienne 19’, Callandret 29’, Pénalité 80’)

3 Transformations (Botica 2’, 20’, Pénalité 80’)

2 Pénalités (Botica 7’, 66’)

2 Cartons Jaunes (Hopper 41’, Zegueur 53’)

Bordenave (Dubois 49’), Barlot (Saaidia), Shelashvili (Pirlet 49’) – Fa’amatuainu (Antonescu 34’), Chartier – Chiappesoni (Sheklashvili 53’), Bézian, Macovei (Cap) (Browning 53’) – Neveu (Dupas 62’), Fajardo (Poet 70’) – Etechverry, Tuatara (Lagain 48’), Catala (Fajardo 76’), Pimienta – Girard

1 Essai (Barlot 34’)

1 Transformation (Girard 35’)

3 Pénalités (Girard 5’, 10’, 59’)

3 Cartons Jaunes (Pirlet 53’, Etcheverry 77’, Bézian 78’)

Aurélien Callandret (Ailier) : « Quand on a une chance il faut la saisir, c’est mon troisième match avec les pros, en plus c’est mon premier essai. Je ne me suis pas posé de question j’ai filé tout droit, par chance j’ai rebondi sur le dernier défenseur. »

Etienne Herjean (3ème ligne) : « Il y a trente bonnes premières minutes, on voulait bien démarrer le match pour creuser l’écart, malheureusement on a eu un petit relâchement. Quand on a baissé en intensité Colomiers a recollé et nous a posé des problèmes. On a une force de caractère pour rester dans le match mais ils nous ont perturbé. Ils nous sortent de notre plan de de jeu mais on se complique la tâche un peu tout seul. Sur le plan comptable c’est bon mais sur le contenu il y a beaucoup de choses à revoir. Il va falloir apprendre de nos erreurs ce soir pour bien préparer la réception de Béziers. »

Adrien Buononato (Directeur sportif) : « On s’est rendu ce match compliqué, si on n’a pas pu mettre de vitesse c’est parce que l’on s’est trompé dans l’engagement. On craignait ce match parce que c’est une équipe qui avait fait un gros match contre Brive, on a eu du mal à rentrer dans le match dans le combat. On doit tuer la rencontre plus vite que cela, c’était brouillon, on n’arrivait pas à trouver de la continuité, c’était un match de reprise. On reçoit beaucoup sur la phase retour, si on a de l’ambition il faudra faire le travail à domicile. »