Pro D2 22 février 2019 - 20 h 00 min
Stade Charles-Mathon

Récapitulatif

Nouveau succès bonifié à Mathon pour les Oyomen, le septième en onze rencontres. Pourtant ce succès a mis du temps à se dessiner, des carcassonnais rajeunis ont tenu la dragée haute aux Noir et Rouge.

Ce sont d’ailleurs les visiteurs qui ouvraient le score par Lescalmel (3’ 0-3), Etienne lui répondait quelques minutes plus tard (11’ 3-3). Après une première demi-heure plutôt équilibrée les Oyomen frappaient les premiers. Sur une mêlée carcassonnaise dans le camp audois, les Oyomen récupéraient le ballon sur la poussée, Tison derrière son pack inscrivait l’essai (29’ 8-3), Etienne transformait (30’ 10-3).

Malgré quelques fautes de mains qui venaient hacher le rythme de cette première période les Oyomen enfonçaient le clou sur la sirène. Après un ballon porté bien travaillé Tison s’offrait le doublé (40’ 15-3), Etienne transformait (40’ 17-3).

Au retour des vestiaires les carcassonnais tenaient le ballon, à la suite d’une pénaltouche les audois trouvaient leur sauteur en fond de touche. Derrière le ruck Panizzo s’échappait pour inscrire le seul essai et les derniers points des audois (44’ 17-8), Lescalmel transformait (45’ 17-10).

Les Oyomen patients et calmes reprenaient de l’avance. Hall à l’origine du mouvement partait et rebondissait sur le défenseur, il servait dans le mouvement Hansell-Pune. L’action se poursuivait jusque dans les 22m audois, après plusieurs temps de jeu, Hall auprès du ruck s’offrait l’essai (50’ 22-10), Etienne transformait (51’ 24-10).

A l’heure de jeu, un Tison en feu s’offrait le triplé après un nouveau ballon porté (61’ 29-10), Etienne transformait (62’ 31-10). Giresse scellait finalement le score, Audy à quelques mètres de la ligne allongeait sa passe pour l’ailier qui marquait en puissance (74’ 36-10), Etienne transformait (75’ 38-10).

Les Oyomen se sont rachetés devant leur public après la déroute vannetaise et se préparent idéalement avant un déplacement capital à Montauban jeudi prochain.

Détails des points

Oyonnax 38-10 Carcassonne (Mi-temps 17-3)

Raynaud (Vartan 56’), MacDonald (Geledan 56’), Tui (Mirtskhulava 56’) – Leindekar (Tauleigne 65’), Ursache © (Edwards 76’) – Taieb, Tison, Zegueur – Hall (Audy 19’ puis Hall 27’ puis Audy 65’), Botica (Etienne 3’ puis Botica 65’) – Giresse, Hansell-Pune, Millet (Inman 56’), Codjo – Michel

5 Essais (Tison 29’, 40’, 61’, Hall 50’, Giresse 74’)
5 Transformations (Etienne 30’, 40’, 51’, 62’, 75’)

1 Pénalité (Etienne 11’)

Fournier (Lorenzo 32’ puis Fournier 56’), Castant (Sauveterre 69’), Dréan (Lorenzon 32’ puis Dréan 69’) – Seuvou, Panizzo – Barba (Huguet 39’), Guyot (Manchia 65’), Doumenc © – Raynaud (Anon 45’), Lescalmel – Brady (Sauveterre 27’ puis Brady 37’), Marrou (Sao 65’), Giorgis, Oltemann – Bach

1 Essai (Panizzo 44’)
1 Transformation (Lescalmel 45’)

1 Pénalité (Lescalmel 3’)

1 Carton Jaune (Castant 27’)

Didier Tison (3ème ligne) : « Les trois essais c’est grâce aux avants. On a passé une semaine compliquée, on a fait un gros focus sur nous en mêlée et en touche et ça a porté ses fruits. On n’a pas regardé de vidéo de Carcassonne, on a appliqué ce que l’on a travaillé cette semaine. Quand l’équipe tourne, que les gens entrent, ils jouent leur place, ils sont à fond, ils étaient présents dans les zones de ruck, ils nous ont mis à mal pendant trente minutes, ensuite ils ont fatigué. On avait eu du mal cette saison à marquer sur ballon porté. »

Quentin Etienne (Demi d’ouverture) : « On a été patients, on a eu du mal à se trouver en première mi-temps, on ne s’est pas rendu simple ce match. On a mis du temps face à une équipe de Carca qui nous a mis en difficulté dans les phases de combat et qui nous a breaké. On a montré de belles choses devant, ils ont fait un super match et on les remercie. Après ce non match à Vannes il fallait retrouver notre jeu et ce que l’on savait faire. »

Adrien Buononato (Directeur sportif) : « Le ballon porté faisait partie des choses sur lesquelles on avait appuyé dans la semaine. C’était un match bizarre, entre chaque mêlée il y avait beaucoup de temps de latence. En première mi-temps on a eu du mal à mettre de la vitesse, on n’était pas très présents sur les phases de ruck, ça a été bien rectifié en deuxième mi-temps et on a pu mettre en place du jeu avec plus de vitesse. On n’avait pas marqué la semaine dernière, on a été sevré et on avait envie de marquer. »