31 : 22
Pro D2 23 janvier 2020 - 20 h 45 min
Stade Charles-Mathon

Récapitulatif

Quel match de la part des deux équipes, dans une rencontre à suspens les Oyomen se sont fait peur mais sont allés chercher une victoire importante dans la course à la qualification.

Dominés et amorphes pendant la moitié de la première mi-temps les Noir & Rouge ont fait une entame catastrophique. Menés 17-0 après deux essais de Lucu et Artru et une pénalité de Bernard, les Oyomen se sont remobilisés.

D’abord en ouvrant leur compteur avec Le Bourhis (23’ 3-17). Ensor a ensuite sonné la révolte, derrière une mêlée conquérante, Millet a pris le trou avant de servir l’arrière dans sa chute (25’ 8-17), Le Bourhis transformait (26’ 10-17). Puis c’était au tour d’un Grice rageur de ramener au score (36’ 15-17) avant que Le Bourhis n’égalise (37’ 17-17).

Un score de parité à la mi-temps et un scénario totalement fou dans cette première période.

Les Oyomen enfonçaient une nouvelle fois le clou en seconde période, après plusieurs temps de jeu à quelques mètres de l’en-but biarrot, Lovobalavu inscrivait le 3ème essai (48’ 22-17), transformé par Le Bourhis (49’ 24-17). Pour la première fois de la partie ils prenaient le score.

Tout semblait réussir aux Oyomen, après une superbe interception de Callandret qui s’offrait le sprint jusqu’à la ligne d’essai (55’ 29-17), transformé par Le Bourhis (56’ 31-17).

Les Oyomen résistaient à 14 contre 15 après le carton jaune de Tyrell (59’) et ne cédaient pas en défense. Ils terminaient la rencontre à 14 après le carton de Gondrand (74’), en toute fin de match Armitage inscrivait le dernier essai de la rencontre (31-22). Pas assez pour aller chercher un bonus défensif ou pour priver les Oyomen d’un neuvième succès en autant de rencontres à Mathon.

Etienne Herjean (Troisième ligne) : « Nous avons essayé de ne pas paniquer, nous aurions pu couler mais ça a été l’inverse, nous sommes restés lucides pour reprendre le score. Le bonus aurait été une belle chose après avoir été mené 17-0, c’est dommage mais vu comme le match a commencé c’est bien d’avoir les quatre points. Le staff essaye de nous inculquer de garder la concentration et de rester zen dans les moments critiques, on apprend des erreurs du passé et encore aujourd’hui.

Montauban est une équipe difficile à jouer, nous sommes prévenus, nous allons bien analyser comment les prendre, il faut renouer avec de belles performances à l’extérieur. »

Julien Audy (Demi de mêlée) : « Ça a été compliqué mais tellement bon d’être capable de revenir dans le match, trouver les bons mots, ne pas s’affoler. A partir de la 20ème minute nous avons complètement inversé le cours du match, le groupe a fait preuve de caractère, c’est un match référence dans ce que nous voulons faire. Ils nous ont contré pendant vingt minutes et ont joué sur nos turnovers, nous nous sommes adaptés à ce qu’ils nous proposaient.

Nous sommes en train de prendre les clés du projet de jeu, il y a des faits de jeu, des détails qui font que nous n’avons pas pu prendre le bonus. Nous avons montré une belle image d’Oyo ce soir. »

Détails des points 

Oyonnax 17-17 Biarritz (Mi-temps 31-22) 

Bordenave (Raynaud 52’), MacDonald (Geledan 62’), Mirtskhulava (Laclayat 62’) – Leindekar (Tyrell 58’), Ursache © – Herjean (Tison 74’), Grice (Leindekar 77’), Tison (Taieb 62’) – Audy, Le Bourhis – Callandret, Lovobalavu, Bettencourt (Millet 23’), Codjo – Ensor

4 Essais (Ensor 25’, Grice 36’, Lovobalavu 47’, Callandret 55’)

4 Transformations (Le Bourhis 26’, 37’, 48’, 56’)

1 Pénalité (Le Bourhis 23’)

2 Cartons Jaunes (Tyrell 59’, Gondrand 74’)

Watremez (Bessonart 68’), Peyresblanques (Levi 68’), Tawake (Akhobadze 68’) – Olmstead, Aliouat (David 56’) – Usarraga (Girlando 77’), Armitage, O’Callaghan – Couilloud, Bernard (Lebraud 71’) – Artru, Lebraud (Perraux 62’), Vergnaud, Lazzarotto (Barry 50’) – Lucu

3 Essais (Lucu 5’, Artru 18’, Armitage 79’)

2 Transformations (Bernard 6’, 19’)

1 Pénalité (Bernard 15’)