25 : 21
Pro D2 23 février 2020 - 14 h 25 min
Stade Charles-Mathon

Récapitulatif

Les Oyomen ont souffert mais ont renoué avec la victoire face à Béziers (25-21).

Après une très bonne entame les Noir & Rouge ont rapidement pris le large au score. D’abord avec le pied de Beauxis (5’, 13’ 6-0) puis avec Ensor, servi devant les 22m adverses l’arrière a pris l’intervalle pour percer la défense biterroise (15’ 11-0), transformé par Beauxis (16’ 13-0).

Les héraultais revenaient dans la partie après une percée de Saldadze, le pilier malgré un plaquage haut inscrivait l’essai en coin (23’ 13-5). A la faute sur le plaquage Ensor laissait ses coéquipiers à 14 pendant dix minutes (23’).

C’est grâce au pied de leur ouvreur que les visiteurs revenaient au score juste avant la mi-temps. Latorre venait sanctionner les fautes des Oyomen par deux fois dans cette première période (26’, 40’ 13-11).

Les Oyomen ajoutaient trois points pour leur première incursion dans les 22m adverses en seconde mi-temps (42’ 16-18).

Malheureusement ils se retrouvaient une nouvelle fois à 14 après le carton jaune de Zegueur (44’). Le troisième ligne plaquait le demi de mêlée adverse sans ballon à quelques mètres de la ligne d’en-but. Double sanction pour les locaux avec un essai de pénalité (44’ 16-18) et les visiteurs prenaient le score pour la première fois de la partie.

Les Oyomen faisaient preuve de patience mais ne parvenaient pas à franchir la défense adverse. Ils utilisaient le pied de Beauxis (46’, 57’) et Le Bourhis (73’) pour maintenir l’écart au tableau d’affichage.

Les biterrois terminaient la partie à 14 après le carton jaune de Best (73’) à la faute sur une touche. Ensor (76’) recevait un deuxième carton jaune, synonyme de carton rouge, après un plaquage haut sur Veau. Latorre en profitait pour mettre les biterrois dans le bonus (77’ 25-21).

Après deux défaites consécutives les Oyomen retrouvent la victoire avant un déplacement à Colomiers vendredi prochain.

Théo Millet (Centre) : « Il y a la victoire au bout, c’est ce que l’on voulait, on avait beaucoup de pression par rapport à la semaine dernière. En ce moment nous gérons moins bien les temps faibles, nous avons subi, nous avons réglé les choses en seconde mi-temps. Nous devons les gérer le mieux possible pour la fin de saison. Il fallait retrouver la confiance de la victoire, ça nous rassure, nous avons été sur la même longueur d’onde jusqu’à la fin. Nous savons que nous avons beaucoup de choses à travailler, nous ne nous projetons pas. On se devait de faire un bon match pour le public, nous allons continuer pour avoir un 16ème homme qui pousse derrière nous à la maison. »

Loïc Credoz (Troisième ligne) : « L’essentiel était de retrouver un état d’esprit. Il nous fallait la victoire, c’est chose faite, maintenant nous sommes sur le match de la semaine prochaine. Ça nous a fait du bien de gagner un match comme celui-ci. Il fallait remettre les choses comme il faut, surtout dans l’état d’esprit et retrouver la victoire Ça monte crescendo dans ce bloc, Béziers c’est très costaud dans le combat, ce sera la même chose à Colomiers, c’est une équipe rude qui joue beaucoup au ballon. »

Joe El Abd (Manager sportif) : « Nous avions besoin de gagner ce match, nous savions que ça allait être dur et accroché parce que c’est toujours le cas avec Béziers. Malgré la pression les joueurs sont restés sereins et ont su faire le nécessaire pour gagner même si c’était dur. Les vingt premières minutes sont presque parfaites, il fallait voir comment nous allions réagir quand il y a un grain de sable. Nous aurions dû marquer plus mais le jeu est secondaire aujourd’hui, il fallait retrouver l’état d’esprit et la victoire. Nous avions besoin d’un match comme celui-ci, prouver que nous pouvions gagner un match dans une situation compliquée, c’est dans ces moments que l’on voit l’état d’esprit de l’équipe. »

Détails des points

Oyonnax 25-21 Béziers (Mi-temps 13-11)

Raynaud (Bordenave 60’), MacDonald (Geledan 60’), Mirtskhulava (Laclayat 60’) – Lassalle (Tyrell 54’), Ursache © (Lassalle 60’) – Credoz, Grice, Zegueur (Tison 68’) – Audy (Gondrand 57’ puis Audy 64’), Beauxis (Le Bourhis 68’) – Michel, Millet (Sanday 54’), Bettencourt, Codjo – Ensor

1 Essai (Ensor 15’)

1 Transformation (Beauxis 16’)

6 Pénalités (Beauxis 5’, 13’, 42’, 46’, 57’, Le Bourhis 73’)

3 Cartons Jaunes (Ensor 22’, 76’, Zegueur 44’)

Saldadze (Lafon 64’), Marco Pena (Esteriola 66’), Hagan (Manukula 54’) – Tuineau, Maamry (Best 54’) – Vuillecard, Meafua, Massot (Grenod 66’) – Bisman © (Pic 44’), Latorre – Ballu, Veau, Espeut, Rawaca (Nawaqatabu 57’ puis Rawaca 76’) – Berard (Dreuille 40’)

2 Essais (Saldadze 23’, Pénalité 44’)

1 Transformation (Pénalité 44’)

3 Pénalités (Latorre 26’, 40’, 77’)

1 Carton Jaune (Best 73’)