23 : 13
Pro D2 18 janvier 2019 - 20 h 30 min
Stade Charles-Mathon

Récapitulatif

Les Oyomen s’offrent un deuxième succès en 2019, une deuxième victoire en autant de matchs à domicile pour ce début d’année. Les Noir & Rouge mettent fin à la belle série de victoires des biterrois qui auront joué crânement leur chance jusqu’à la dernière minute.

Le match a mis quelques minutes à démarrer, les deux équipes commettant quelques fautes de mains. Après avoir investi les 22m adverses et plusieurs temps de jeu c’est finalement Gondrand auprès du ruck qui franchissait la ligne (10’ 5-0), Botica transformait (11’ 7-0).

Sur un ballon porté les Oyomen se mettaient à la faute en entrant sur le côté et Suchier ne ratait pas l’occasion de transformer cette occasion (21’ 7-3). Geledan était exclu après un mauvais geste (29’) et sur l’action suivante Suchier ramenait les siens à un petit point d’Oyonnax (31’ 7-6). Botica lui répondait quelques minutes plus tard (34’ 10-6). Puis c’est Marco Pena qui était exclu pour dix minutes (39’).

Les Oyomen viraient en tête à la mi-temps (10-6) face à une équipe de Béziers redoutable dans le jeu au sol.

Au retour des vestiaires les Oyomen enclenchaient la deuxième, Botica se jouait de la défense biterroise et s’offrait un essai (48’ 15-6), qu’il transformait lui-même (17-6). Il ajoutait une nouvelle pénalité à l’heure de jeu (60’ 20-6) et le break semblait fait mes les biterrois se relançaient quelques minutes plus tard.

Les héraultais obtenaient une touche dans les 22m oyonnaxiens, derrière la touche Munilla y allait de son essai (65’ 20-11), Katz transformait (66’ 20-13).

En toute fin de rencontre les Oyomens sécurisaient leur victoire en obtenant une pénalité. Etienne la tentait et la réussissait (80’ 23-13) sur la sirène.

Détails des points 

Raynaud (Debaty 64’), Geledan (MacDonald 40’), Tui (Dumas 64’) – Leindekar, Sykes (Edwards 77’) – Tison, Herjean (Zegueur 32’), Ursache © – Gondrand (Hall 60’), Botica – Callandret, Hopper (Millet 60’), Stanaway, Codjo – Etienne

2 Essais (Gondrand 10’, Botica 48’)

2 Transformations (Botica 10’, 49’)

3 Pénalités (Botica 34’, 60’, Etienne 80’)

1 Carton Jaune (Geledan 29’)

Wardi (Fernandes 42’), Marco Pena (Manukula 42’), Samaran (Hagan 26’ puis Samaran 66’) – Tuineau, Desroche (Maamry 58’) – Barrère ©, Viiga, Wilkins (Hoarau 58’) – Trussardi (Munilla 60’), Suchier (Katz 60’) – Touizni, Veau (Nawaqatabu 60’), Rawaca, Daminiani – Lapeyre

1 Essai (Munilla 65’)

1 Transformation (Katz 66’)

2 Pénalités (Suchier 20’, 31’)

1 Carton Jaune (Marco Pena 39’)

Tommy Raynaud (Pilier) : « C’était un des matchs les plus difficiles de la saison, on fait un bon match dans l’agressivité, dans l’envie et en conquête on est pragmatique. On savait que le réalisme allait être important aujourd’hui. Béziers est une très bonne équipe dans le jeu au sol, ce sont les détails que l’on doit améliorer pour voir plus haut. On a été vexé la semaine dernière en mêlée, on avait à cœur de se reprendre en conquête, on a répondu présent, il faut continuer pour la suite.

Il faut aller chercher des points partout si on veut faire partie des deux premières places. Bayonne est une équipe très solide et sérieuse. »

Jérémy Gondrand (Demi de mêlée) : « Sur la physionomie du match, à la 60ème à 20-6, on s’est peut-être projeté sur le bonus dans les têtes mais Béziers a marqué et nous a mis en danger sur le dernier quart d’heure. C’est une victoire méritée, à quatre points c’est logique. Ils ont beaucoup contesté les ballons, ils ont ralenti les ballons. Si on arrive à régler notre problème de vitesse dans les rucks on pourrait se faciliter la tâche.

On n’a pas encore parlé du match de Bayonne, on s’était dit qu’il fallait faire le plein de à domicile. On s’attend à un très gros match, on va aller se jauger là-bas. »

Adrien Buononato (Directeur sportif) : « C’était une semaine difficile, on a perdu pas mal de joueurs sur des petits pépins, ça aurait pu perturber la préparation du match. Il fallait prendre le maximum de points à domicile on en a pris neuf sur dix. Il fallait élever le niveau par rapport à ce que l’on avait fait face à Colomiers mais il fallait rester structuré. Il fallait mettre du combat et de l’engagement mais rester calme dans la gestion.

Bayonne est une équipe très structurée, qui performe, il n’y a pas de hasard dans les résultats. On y va sans trop de pression avec l’envie de ramener quelque chose. »