Le demi d’ouverture Yohan Le Bourhis, arrivé en provenance de Castres à l’intersaison, est revenu sur le match amical disputé face au Connacht. Il nous parle de l’adversaire, Valence-Romans, pour la reprise du championnat et des points clés avant cette reprise.

Vous avez disputé un deuxième match amical vendredi face au Connacht quels axes de travail avez-vous ciblé après cette rencontre ?

Contre le Connacht nous avons maitrisé le match mais nous n’avons pas su scorer. Ce que nous avons retenu c’est qu’il faut garder ce qui a été fait en attaque et en défense mais il faudra marquer plus et à l’inverse ne pas prendre d’essais. Nous avons retenu le scénario de la fin de match, sur des matchs plus importants il faudra prendre les points avec un drop ou en essayant d’obtenir une pénalité pour gagner les matchs. 

Est-ce que c’était important de jouer sur le synthétique de Mathon avant la reprise du championnat notamment pour les recrues ?

Oui c’est très important parce que c’est une surface qui est nouvelle pour les nouveaux venus. C’est une surface qui est beaucoup plus rapide, il faut mettre notre jeu en place dessus. Nous avons la chance de pouvoir nous y entraîner tous les jours mais pendant un match c’est différent. C’est pour cette raison que c’est pratique d’y avoir joué un match amical.

Comment est-ce que tu l’as appréhendé cette nouvelle surface, est-ce que cela change quelque chose dans ta routine de buteur ? 

Ça change dans le rebond, il n’y a pas de boue, de creux dans le terrain. Le ballon roule beaucoup plus donc il faut faire attention sur les jeux au pied. Pour le tir au but certains préfèrent tirer à ras le sol, d’autres avoir un tee plus haut. Le synthétique est une surface neutre, il faut travailler dessus parce que nous allons y jouer la moitié de la saison. 

Vous avez un bilan d’une victoire et une défaite d’un point pendant vos matchs amicaux, est-ce que vous êtes satisfaits de ces matchs ?

Oui parce que Grenoble est une équipe qui descend de Top 14 et le Connacht joue en Pro 14. Ce sont des matchs amicaux donc ce sont parfois des équipes remaniées mais ça a été un système de jeu rude des deux côtés et nous avons su répondre aux attentes. Que ce soit Grenoble avec une victoire et face au Connacht avec une défaite mais nous aurions mérité de l’emporter. C’est de bon augure pour la suite. 

Vous allez accueillir le promu pour votre premier match de championnat que penses-tu de cette équipe de Valence-Romans ? 

C’est une équipe qui a fait un 20/20 la saison dernière et qui a perdu le 21ème match qui était la finale. C’est une équipe très rude qui a des individualités très puissantes qui connaissent le haut niveau. J’ai une mini expérience puisque quand je jouais à Biarritz nous avions perdu à domicile face aux deux promus. Il va falloir prendre ce match par le bon bout, montrer de quoi nous sommes capables et la puissance de notre équipe. 

Quelles seront les clés de cette rencontre côté Oyonnax ? 

Il faudra maitriser le match, ne pas partir dans n’importe quoi. C’est le premier match de championnat, je pense qu’il y aura de l’excitation, il faudra bien l’utiliser. Il faudra se concentrer et nous verrons la suite en fonction du score. Il faudra une grosse défense et concrétiser nos actions par des points au pied ou des essais. 

Cet après-midi (hier) c’était un temps automnal, il devrait faire meilleur vendredi soir tu t’attends à quel type de match ?  

Il devrait faire beau et chaud ce week-end, il faudra mettre de la vitesse car le terrain et le ballon seront propres. Nous avons un système de jeu qui fait que nous pouvons écarter beaucoup de ballons, il ne faut pas s’enflammer, par moment il faudra jouer au pied, calmer le jeu pour repartir de notre camp et jouer le maximum chez eux.