Le demi d’ouverture Yohan Le Bourhis livre son analyse de la rencontre à Colomiers et la satisfaction d’avoir ramené le point du bonus chez le leader. Il nous parle de l’état d’esprit des Oyomen et du visage qu’il faudra afficher pour la réception de Grenoble jeudi soir au stade Charles-Mathon. 

Vous vous êtes jaugés face à un concurrent direct pour les phases finales qu’est-ce que tu as pensé de votre prestation ?

C’est un peu mitigé parce que nous avons très bien commencé le match. Nous collons au score à la mi-temps, puis il y a cette période de vide en deuxième mi-temps quand ils marquent leur essai. Ça a été un moment dur parce que nous étions bien, mais nous avons affiché un bel état d’esprit en allant chercher ce point de bonus. Il va compter pour la fin de la saison. 

C’est le premier point de bonus défensif que vous allez chercher à l’extérieur depuis le mois de janvier, c’est très positif  

Nous n’avions pas affiché un bon état d’esprit à l’extérieur depuis quelques matchs, nous étions en difficulté. Contre une grosse équipe de Colomiers nous avons su remettre notre jeu en place. Ça me fait penser au match de Béziers à l’extérieur où nous avions perdu et nous étions satisfaits de notre match. C’est un bon point de pris, il y a encore beaucoup de choses à développer et à peaufiner, mais nous sommes assez satisfaits de ce point de bonus.   

Ce qui est dommageable sur cette rencontre c’est votre indiscipline, avec ce deuxième carton jaune qui vous coûte cher  

Nous en avons parlé, il faut que nous soyons plus disciplinés dans un match. Nous jouons face à de très bons buteurs, ça fait des points au pied. Les cartons jaunes nous font jouer en infériorité numérique, un joueur en mois sur le terrain ça coûte cher. A nous d’améliorer cela pour les matchs à venir. 

Jeudi soir à Mathon ce sera un nouveau gros morceau, qu’est-ce que vous attendez dans le contenu cette rencontre face à Grenoble ?

Que nous continuions à afficher l’état d’esprit de Colomiers avec beaucoup d’envie et d’agressivité. Ce sera un match rude parce que Grenoble est une très grosse équipe de Pro D2. 

Comment est-ce que vous abordez cette rencontre capitale pour la fin de saison ? 

Il faut continuer ce que nous avons fait contre Béziers. Nous avons été en difficulté à la maison contre Rouen avec cette contre-performance. La semaine suivante contre Béziers nous étions satisfaits de la victoire mais avec quelques regrets. A Colomiers nous étions encore mieux dans l’état d’esprit, contre Grenoble il faudra confirmer ce que nous avons su mettre en place par une victoire et un très bon contenu devant notre public.    

Au match aller les grenoblois l’avaient emporté avec le point du bonus offensif, en inscrivant deux essais en fin de match, est-ce qu’il y a un sentiment de revanche par rapport à cette rencontre ? 

Je ne parlerais pas de revanche, que l’on gagne ou que l’on perde au match aller nous avons toujours envie de gagner au match retour. Si nous voulons l’utiliser comme source de motivation pourquoi pas, mais ce ne sera pas notre premier objectif. Il faudra se concentrer sur nous-même, sur ce que nous avons à mettre en place et faire contre Grenoble. Restons sereins dans notre jeu et concentrés jusqu’au bout. 

Quelles seront les clés de la rencontre ? 

La discipline parce que c’est une grosse équipe avec un très bon buteur. Il y aura aussi l’agressivité que nous y mettrons, face à une équipe rude, il faut répondre aussi bien en attaque qu’en défense.