L’arrière montois Yoann Laousse-Azpiazu dresse un bilan du début de saison de son équipe, il nous parle de la série enclenchée par le Stade Montois avant le déplacement à Mathon ce dimanche à 14h25. 

Crédit photo : Stade Montois

Vous avez conclu votre bloc avec une victoire face à Béziers, vous meniez 23 à 3 à la mi-temps, qu’est-ce qu’il vous a manqué pour aller chercher le bonus offensif ?

Il nous a manqué pas mal de rigueur, nous avions bien entamé le match en marquant rapidement et en faisant l’écart. En deuxième mi-temps nous n’avons pas été assez précis sur nos mouvements offensifs, il y a eu des fautes de mains, des mêlées et nous sommes rentrés dans un faux rythme. Les conditions étaient plutôt compliquées ce jour-là, ça a permis aux biterrois de remettre la main sur le ballon, de nous mettre à la faute et de marquer un essai. Derrière ça a été plus compliqué pour nous d’aller en marquer deux de plus pour arracher ce bonus. 

Vous avez surtout enchaîné deux victoires consécutives pour la première fois de la saison, quel bilan tires-tu de ce bloc où vous avez connu autant de victoires que sur les huit premières journées ? 

La conclusion que nous pouvons en tirer c’est que nous pouvons compter sur la jeunesse de notre effectif. Nous avons obtenu ces deux victoires grâce à l’enthousiasme des jeunes qui sont rentrés dans le groupe professionnel et qui ont pallié l’absence de certains cadres. Ça nous a apporté une certaine fraîcheur qui nous a permis de l’emporter à Aurillac et d’assurer cette performance contre Béziers. Ce qui est rassurant c’est cette profondeur de banc que nous ne voyions peut-être pas aussi large, elle sera vraiment importante et aura un rôle à jouer pour la suite de la saison. 

Votre début de saison a été compliqué avec une défaite inaugurale à domicile, comment expliquez-vous ces deux premiers blocs poussifs ? 

Nous repartons avec un nouveau duo d’entraîneurs, de nouveaux joueurs sont arrivés pour remplacer des joueurs cadres qui sont partis jouer à un niveau supérieur. Même si nous avons fait une très bonne intersaison, nous sommes arrivés avec pas mal d’incertitudes sur ce championnat, nous sommes tombés sur une très belle équipe de Provence lors de la première journée. Sur ce match nous prenons un carton rouge assez rapidement qui fait basculer la rencontre. Ensuite nous avons enchaîné de mauvais résultats, nous avons gagné à la maison, mais nous avons rencontré des difficultés lors des matchs à l’extérieur. Ce premier match en est la cause, nous nous sommes mis le doute, c’est toujours compliqué d’entamer le championnat en prenant presque cinquante points à la maison. Nous nous sommes réfugiés dans le travail et nous sommes contents de voir que ça paye aujourd’hui, en espérant que ça continue sur les matchs qui arrivent.   

Vous vous êtes installés depuis plusieurs saisons comme une valeur sûre de Pro D2, quels sont vos objectifs pour cette saison ?

Nous étions plutôt sur le maintien, c’était un peu compliqué, l’objectif sera de finir le plus haut possible dans le classement. C’est une année de transition, nous ne savons pas trop où nous en sommes et jusqu’où nous pouvons aller. Nous allons essayer de grandir au fil de cette saison, nous faisons des progrès depuis le début de saison, les deux derniers résultats en attestent. Nous allons essayer de mettre notre jeu en place et de gagner de la confiance au fil du championnat. Peut-être qu’à la fin du bloc nous pourrons croire à la qualification. Les deux derniers résultats nous permettent d’y croire, nous allons atteindre la fin de ce bloc pour nous projeter sur la seconde partie du championnat et d’éventuels objectifs. 

Lors du dernier bloc vous avez signé votre première victoire à l’extérieur à Aurillac, est-ce que tu penses que cela peut vous avoir servi de déclic et déclencher des choses pour vos prochaines rencontres à l’extérieur ?

C’est toujours bon à prendre, les victoires à l’extérieur sont toujours dures à aller chercher, c’est un championnat relevé, homogène, avec de grosses équipes. Ce résultat nous a montré quels ingrédients il fallait mettre à l’extérieur pour l’emporter. Maintenant que nous y avons goûté nous avons envie d’y regoûter une ou plusieurs fois. Ça nous montre à quel point il faut avoir un état d’esprit exemplaire et être précis dans la construction de nos matchs. Nous avons une équipe homogène avec de jeunes joueurs qui rentrent et des cadres qui vont être revanchards par rapport au dernier bloc, c’est plutôt bénéfique pour l’ensemble du groupe. 

Dimanche vous vous déplacez chez le leader, quelles seront les clés de cette rencontre ? 

Il faudra être très fort défensivement, nous affrontons une grosse équipe qui est dense, qui joue au rugby et qui derrière, a la qualité de vitesse. Si défensivement nous sommes friables, l’addition risque d’être salée, au contraire si nous arrivons à tenir ces temps de jeu, à répondre dans le combat, derrière il faudra mettre de la vitesse pour déplacer le ballon et cette équipe. A nous mettre cela en place. Ce sera un dimanche après-midi, l’heure du match et le terrain synthétique vont favoriser le jeu, j’espère que ce sera un match ouvert, que tout le monde puisse prendre du plaisir et que nous puissions faire un bon match et en tirer un résultat.