Le capitaine Valentin Ursache est revenu sur le large succès des Oyomen face à Montauban et la revanche prise devant leur public pour le dernier match de l’année 2018 à Mathon. Il nous parle du derby et de l’état d’esprit à afficher avant la trêve de fin d’année. 

Vous avez livré une performance quasi-parfaite on a senti que vous vouliez terminer l’année 2018 de la meilleure des façons à Mathon devant votre public 

Tout d’abord il fallait prendre notre revanche à la maison. C’était notre dernier match en 2018 à Mathon, je pense que l’on a fait un bon match mais il ne faut pas prendre le melon. Montauban est une très bonne équipe mais ils avaient fait des changements, leur 8 faisait les lancers en touche. Je l’ai dit aux joueurs il ne faut pas prendre la grosse tête parce qu’on a mis cinquante points, il faut garder la tête sur les épaules et bien travailler. 

Est-ce que l’on peut parler de match référence depuis le début de saison ?  

Non pour moi chaque match est différent. On a fait de bonnes choses mais aussi des mauvaises, on n’a pas réussi à marquer sur ballon porté. Je déteste cette expression de match référence, chaque match est singulier et il faut les jouer à fond. Quand tout le monde est concerné et fait le travail qui lui est demandé, c’est sûr qu’à la fin c’est un bon match. 

Après quinze journées quel bilan est-ce que tu tires de cette première partie de championnat ?  

Il y a eu des hauts et des bas. C’est plutôt une bonne première moitié de championnat, on est troisième avec peu d’écart avec la première place. On a fait de bons matchs mais aussi de mauvais matchs. On a fait une grosse merde à la maison mais on a bien rattrapé le coup. Quand on fait une erreur on essaye de la rattraper après ça a bien marché. On a pris des points un peu partout à l’extérieur, on a gagné trois fois, le seul match où l’on ne prend pas de point c’est à Mont-de-Marsan. C’est un bon bilan maintenant le plus gros ce sera la deuxième partie de saison. 

Tu fais partie des joueurs qui sont présents depuis le plus longtemps à Oyonnax qu’est-ce que représente ce derby face à Bourg ? 

Jusqu’à cette saison je n’avais jamais joué de derby face à Bourg. Je suis content qu’il y ait autant d’équipes de haut niveau dans la région que ce soit Bourg, Grenoble, Lyon. On voit que les gens aiment le sport dans cette région. Le derby c’est pour les gens dans les tribunes, on sait ce que l’on doit faire, on prépare bien le match et on verra au coup de sifflet final si on a réussi ou pas.

Quel est ton point de vue sur cette équipe bressanne ?  

Tous les joueurs sont des travailleurs, il n’y a pas de stars mais des joueurs qui se donnent à fond pour leur équipe. C’est quelque chose qui est important dans ce sport. Ils sont bons devant et derrière, ils viennent de mettre cinquante points à Mont-de-Marsan, chapeau à eux parce que peu d’équipes le feront.

Les bressans n’ont plus perdu à domicile depuis le mois de septembre, ce sera forcément une rencontre différente du match aller, à quel type de match est-ce que tu t’attends ?   

Je pense que ça va être un match serré avec beaucoup de combat. Le fait que ce soit un derby ça va compter dans les têtes de tout le monde. L’équipe qui mettra le plus d’engagement remportera ce match.