Le trois-quart aile Tim Giresse est revenu sur le début de saison des Oyomen et les points à améliorer. Il nous parle de l’Aviron Bayonnais et de la rencontre de ce soir à Mathon. 

Décidément depuis le début de saison vous semblez appréciez les fins de match à suspens 

C’est sûr que l’on n’a pas encore notre match référence où l’on peut se dire que l’on gagne le match sans avoir de pression sur les fins de deuxième mi-temps. Il n’y a eu que trois matchs pour l’instant, il nous faut du temps pour mettre notre jeu en place, ça va venir petit à petit. On espère valider cela ce soir contre Bayonne. 

Le point noir de cette rencontre a encore été l’indiscipline mais vous gérez plutôt bien les 20 minutes en infériorité numérique en encaissant un 9-3  

Depuis le début de saison on a été pas mal pénalisé notamment avec des cartons jaunes, c’est quelque chose que l’on doit rectifier. Ce n’est pas à l’entraînement que l’on peut rectifier ce genre de choses mais en match avec la concentration et la lucidité où l’on doit être meilleurs. A Colomiers on a eu beaucoup trop de pénalités par rapport aux objectifs fixés. On va devoir rectifier cela à domicile si on veut montrer que l’on est solides quand on reçoit. 

Est-ce que ces scores très serrés ne sont pas révélateurs de l’homogénéité du championnat cette saison ?

Cette année on sait que ça va être hyper serré, ça m’étonnerait que comme les saisons précédentes il y ait une équipe qui se détache vraiment. C’est à nous de faire en sorte de nous améliorer dans les points clés du match comme le début de deuxième mi-temps contre Vannes. Notre manque de concentration leur a permis de revenir. A nous de progresser dans ces secteurs, ensuite je pense que ça viendra tout seul. 

Dans quel état d’esprit êtes-vous avant la réception d’un concurrent aux phases finales ? 

On est concentrés sur notre match de ce soir, on a bien travaillé à l’entraînement cette semaine. On a revu les erreurs que l’on avait commises face à Colomiers. On espère faire un gros match et on s’attend à un gros combat face à Bayonne qui est 2ème du championnat. 

Vous recevez un Aviron Bayonnais invaincu en trois rencontres, quels sont les points forts de cette équipe ? 

C’est une équipe très joueuse qui aime beaucoup relancer, on a vu qu’il n’utilisait pas beaucoup le jeu au pied, qu’ils avaient des joueurs très vifs derrière. Devant ils ont quelques individualités qui font avancer l’équipe, ce qui en fait une bonne équipe de ProD2. Dans ce championnat avec un gros pack on peut jouer les premiers rôles, on s’attend à un gros combat, surtout si la météo n’est pas très clémente, on pense que ça va taper fort.  

Ce sera un premier vrai test à domicile à quel type de rencontre est-ce que tu t’attends ?

Malgré la pluie on sait que c’est une équipe très joueuse. Premier gros test oui et non parce que contre Vannes ça a été un gros test. Ils vont venir avec des intentions mais nous aussi et on va essayer de tout mettre en place pour que ça se passe le mieux possible et que l’on puisse ramener la victoire.

En tant qu’ancien biarrot c’est toujours une rencontre particulière face à Bayonne ? 

Oui (sourires), depuis la catégorie Reichel il y a un petit truc avec ce club en raison du derby, ça me fait toujours plaisir de jouer cette équipe. Ça va faire deux ans que j’ai quitté Biarritz donc je connais de moins en moins de monde à Bayonne, mais il y a toujours un surplus de motivation.