q

L’arrière aurillacois Thomas Salles nous livre son sentiment sur la première partie de saison des cantalous, les dernières performances du club, avant la réception d’Oyonnax vendredi soir à Jean-Alric.

Crédit photo : Icon Sport 

Vous avez ramené un point de bonus défensif de votre déplacement à Carcassonne, comment est-ce que vous analysez ce résultat ? 

Nous étions satisfaits du match que nous avons fait à Carcassonne, nous avons pris un point qui est important pour nous. Nous avons un peu de déception de ne pas avoir ramené plus à la vue de la fin du match, nous allons nous en contenter et nous en servir pour la suite.

Vous enchaînez un cinquième match sans victoire, vous aviez pourtant entamé votre troisième bloc avec une victoire bonifiée à domicile, qu’est-ce qui fait que vous n’avez pas pu enclencher une nouvelle dynamique ? 

Nous avons livré de mauvaises performances, nous avions fait un super match face à Provence Rugby à domicile, un match plein. Ensuite nous sommes retombés dans nos travers, nous n’avons pas réussi à avoir de la continuité dans nos performances. Nous nous sommes fait piéger face à Mont-de-Marsan à domicile et plus récemment face à Montauban, ça nous a mis un coup derrière la tête, c’est compliqué de rebondir après.  

Nous allons aborder les derniers matchs avant la pause pour les fêtes de fin d’année, quel bilan avez-vous tiré de votre première partie de saison ?

Elle est décevante par rapport à nos objectifs, nous espérions ne pas être à dix-sept points avant la trêve. Il ne faut pas baisser les bras parce que la Pro D2 est un championnat long, nous n’en sommes qu’à la moitié, ça ne veut pas dire que nous ne pouvons pas faire une belle deuxième partie de saison. 

Avec votre match en retard vous allez jouer un septième match d’affilée sans pause vendredi, comment est-ce que vous gérez cela ?

Physiquement ça commence à devenir compliqué, les terrains sont gras. Il n’y a pas beaucoup d’équipes qui ont enchaîné les sept matchs, c’est de la fatigue accumulée. Il ne nous reste que deux matchs avant les fêtes donc nous allons donner toute l’énergie qui nous reste avant de partir en vacances. 

Vendredi soir à Jean-Alric, vous recevez le leader pour un match qui, sur le papier, semble déséquilibré, dans quel état d’esprit êtes-vous ? 

Nous avons les crocs, nous voulons faire un bon match sans forcément parler de résultat. Nous avons envie de refaire une bonne performance à domicile, nous restons sur deux défaites à Jean-Alric. Nous aurons un peu de pression, Oyonnax reste sur sept victoires d’affilée, c’est la meilleure équipe du championnat, la plus complète, ils gagnent contre tout le monde et partout. Ce sera un véritable exploit pour nous de les battre mais nous avons beaucoup d’appétit pour ce match.

Quelles seront les clés de cette rencontre ? 

L’engagement, le combat et la discipline parce qu’ils ont un très bon buteur et un gros pack. A Carcassonne nous avons fait énormément de fautes et nous avons pris trois cartons jaunes, ce qui nous a peut-être coûté le match. Il faudra être rigoureux même si le match sera déséquilibré, il faudra se concentrer sur notre jeu pour essayer de déstabiliser cette équipe.