L’arrière de Colomiers Thomas Girard est revenu sur le premier bloc, la déception de la première défaite à domicile et se projette sur le déplacement à Oyonnax vendredi soir. 

Vous avez terminé le dernier bloc par une défaite à domicile face à Angoulême, vous meniez 22-9 à l’heure de jeu et avez encaissé un 17-0 comment expliquez-vous cette fin de match ?

Nous avons été réduits à 14 pendant cette période, nous avons beaucoup subi et il y a eu des pertes de balle qui ont été fatales. Nous avions l’occasion de marquer pour l’emporter mais nous n’avons pas réussi à concrétiser.

C’est une défaite qui vient ternir votre bon premier bloc avec notamment une victoire à Grenoble quel bilan en avez-vous tiré ? 

Comptablement cette défaite à domicile nous remet à l’équilibre alors que la victoire à Grenoble était un bonus. Il y a quand même de la déception et la frustration sur cette fin de bloc parce que nous avons gâché les deux bons premiers matchs en perdant chez nous contre Angoulême.

La saison dernière vous avez vécu une saison compliquée avec un maintien obtenu lors de l’avant-dernière journée, c’était la 1ère fois depuis la remontée en ProD2 que vous terminiez au-delà de la 10ème place est-ce que cela vous a servi d’électrochoc ?

Nous avons tiré les leçons de la saison dernière pour commencer plus fort et avons continué sur la dynamique que nous avions enclenché en deuxième partie de saison. Nous n’avions plus perdu chez nous sur la phase retour et avions été accrocheurs un peu partout. 

Est-ce que vous vous êtes fixés un objectif comptable ou de classement pour cette nouvelle saison ?

Nous avons des objectifs de contenus, de production rugbystique et de qualité de jeu. Nous sommes persuadés que s’il y a la qualité de jeu et le contenu dans nos matchs il y aura des bons résultats qui suivront.

Vous reprenez le deuxième bloc avec un déplacement à Oyonnax, est-ce qu’il y a aura une envie de revanche après votre contre-performance à domicile ?

Ce sera notre troisième déplacement chez une grosse équipe (ndlr après Grenoble et Perpignan) donc je pense que nous allons l’aborder comme les deux premiers. Nous n’avons pas une énorme pression, le but sera de produire du jeu pour ensuite ramener des points. Nous avons tous une frustration par rapport au dernier match mais il y a eu la semaine de repos entre temps et nous sommes passés à autre chose. 

Quels seront les points clés de cette rencontre ?

Oyonnax est une équipe très complète, il faudra éviter de faire des erreurs, essayer de rivaliser dans le défi physique qu’ils vont imposer parce qu’ils font énormément de jeu direct et mettent beaucoup d’intensité. Il faudra évidemment être plus réalistes que nous avons pu l’être contre Angoulême, nous avons énormément franchi sans marquer. A Oyonnax nous n’aurons pas beaucoup d’occasions et il faudra marquer sur chacune d’entre elles.