Le talonneur du RCME, Thomas Bordes, est revenu sur la difficile saison des massicois, le manque de constance de l’équipe et l’envie de tout donner sur cette fin de saison.

Crédit photo : Audrey KILLARNEY / RCME

En tête à la mi-temps vous avez complètement déjoué et vous êtes finalement inclinés face à Béziers, que s’est-il passé en seconde mi-temps ? 

On fait une bonne première période, l’apport du banc chez eux a été très important et on n’a pas réussi à ressortir des vestiaires. Je ne sais pas si on s’est un peu relâché parce que la première mi-temps a été assez facile mais contre une équipe qui joue dans le Top 6 ça ne pardonne pas. 

Comme face à Provence il y a quelques semaines vous passez tout près de la victoire qu’est-ce qu’il vous a manqué pour basculer du bon côté ? 

Même si aujourd’hui on n’a plus rien à jouer à part la fierté de la victoire, on ne passe pas loin partout. A Vannes on n’est pas très loin à cinq minutes de la fin, contre Aix on est à deux ou trois points à la fin du match, contre Béziers on fait une grosse première mi-temps. On met tout ce qu’il faut par contre on n’arrive pas à avoir la constance pour tenir pendant 80 minutes. 

Vous vivez une saison compliquée en enchaînant les défaites, quel est malgré tout l’état d’esprit du groupe ?

L’état d’esprit du groupe est bon, on a tous envie de se battre et surtout de retrouver la victoire. Même si la Fédérale 1 est en vue on a envie de redorer le blason de Massy, continuer à s’accrocher jusqu’à la fin pour regagner à domicile devant nos supporters et pourquoi pas gagner à Oyonnax ce week-end. 

Vous vous déplacez vendredi dans un match des extrêmes  

Ce n’est pas un match facile, le premier contre le dernier. On a un style de jeu qui est de ne rien lâcher et même si Oyonnax est un gros morceau on ne lâchera rien quand même.

Quels seront les points clés de cette rencontre ? 

On va s’appuyer sur les fondamentaux que sont la touche, la mêlée et les ballons portés et après on va essayer de mettre énormément de volume de volume de jeu. 

Comment envisagez-vous la fin de saison, est-ce que vous avez déjà la préparation de la saison prochaine en tête ?   

Dans un coin de la tête chacun pense à son avenir qu’il soit à Massy ou non. Quand on voit le groupe et comme on le sent on pense surtout à regagner ensemble. C’est ce qui est important parce qu’il ne faut pas oublier qu’en 2019 on n’a toujours pas gagné un match.

Tu avais fait une grosse performance au match aller, tu seras de retour à Mathon vendredi est-ce que tu as une envie particulière de montrer quelque chose contre ton ancienne équipe ? 

Il y a toujours quelque chose de particulier, j’ai passé deux ans à Oyonnax, j’ai connu la descente en ProD2 mais aussi la remontée. Ça me fait chaud au cœur de revenir à Mathon et de revoir le public, l’ambiance. Si on arrive à faire un bon match et les embêter, à poser des problèmes à cette équipe d’Oyonnax qui est très en place ça ne sera que mieux.

D’un point de vue personnel c’est une bonne saison, tu enchaînes les matchs et les titularisations  

Je suis assez content de cette saison, j’étais parti à Massy pour avoir beaucoup de temps de jeu et pouvoir m’imposer. Cette année j’ai eu la chance de commencer pas mal de matchs et en plus de cela de récompenser le travail de l’équipe en marquant des essais. A titre personnel c’est une bonne saison mais à titre collectif cette descente est quand même dure à avaler.