Le centre Théo Millet nous livre son sentiment après le nul obtenu par les Oyomen à Montauban. Il nous parle du bienfait de la semaine de congés avant d’aborder la dernière ligne droite du championnat et la réception d’Aurillac ce vendredi. 

Vous avez partagé les points lors de votre déplacement à Montauban il y a deux semaines, quand on regarde la physionomie du match, ce sont peut-être deux points perdus c’est un avis que tu partages ?

Pour l’avancée du championnat et en tant que compétiteur on se dit que ce sont deux points perdus, c’est un sentiment mitigé mais deux points à l’extérieur c’est déjà bien. 

Malgré tout, les résultats de la journée vous sont plutôt favorables et vous permettent de revenir à un point du duo de tête 

On ne regarde pas trop ce qu’il se passe autour, on a tendance à se concentrer sur nous-même et on verra à la fin mais on a eu plutôt beaucoup de chance.   

Dans quel état d’esprit êtes-vous après cette semaine off et avant d’entamer cet avant-dernier bloc ?  

On s’est bien régénéré pour ces cinq matchs importants. On doit faire de belles performances pour être dans la tête du classement. Ça va être un bloc très intéressant avec un match contre Nevers pour pouvoir se jauger avant les phases finales, donc il y aura beaucoup d’attente sur ce bloc. 

Ce sera le bloc le plus long cette saison mais surtout un bloc décisif pour le classement en fin de saison avec trois réceptions en cinq matchs pour vous comment est-ce que vous l’abordez ?  

Oui il y aura trois réceptions et deux matchs à l’extérieur, on sait qu’à domicile on est plutôt performants, donc c’est surtout à l’extérieur qu’on devra aller chercher des points. On va essayer de faire le travail à domicile et on verra à Biarritz et à Aix ce que l’on peut faire parce que c’est un bloc long et fatigant.

En début de saison vous aviez du mal sur les entames de bloc, depuis le début de la phase retour cela semble être un souvenir lointain notamment avec les récentes victoires face à Colomiers et Mont-de-Marsan  

On se dit que l’on a tout à gagner, on veut garder notre forteresse même si elle a été bafouée avec la réception de Biarritz. On est sûr de nos forces, on sait où on va, on sait où on veut aller. Nos débuts de bloc sont de mieux en mieux donc on espère continuer contre Massy et Aurillac.   

Vous accueillez Aurillac vendredi soir qui n’aura rien à perdre à Mathon, quels seront les points clés de la rencontre pour ne pas tomber dans le piège ?  

On vise le haut de tableau donc on doit être performants pour ramener le plus de points possibles. On s’attend à recevoir une équipe d’Aurillac qui n’aura rien à perdre donc tout à jouer, avec des intentions et de l’agressivité. Il faudra répondre à cette agressivité, au combat et ensuite on verra comment ça va se passer. 

Les cantalous sont en confiance avec quatre victoires sur les cinq derniers matchs, que penses-tu de cette équipe ?  

Sur le dernier match du bloc ils ont signé une belle victoire contre Bayonne, c’est une belle équipe avec un bon numéro dix que je connais bien, qui anime bien le jeu et qui a un bon jeu au pied. Il y aura une belle menace à la charnière, c’est une équipe joueuse, qui a des avants mobiles donc il faudra faire attention.

A quel type de match est-ce que tu t’attends vendredi soir ?

On aimerait que ça se passe bien et qu’on l’emporte avec le bonus offensif mais on sait que la première mi-temps va être compliquée, ils vont venir avec beaucoup d’intentions.