Le deuxième ligne Romain Mémain est revenu sur le début de saison de l’US Colomiers. Avec une victoire et une défaite, les columérins ont connu quelques trous d’air sur leur fin de match et espèrent répondre présents pour la réception d’Oyonnax Rugby vendredi soir. 

Lors de votre déplacement à Brive vous êtes dans le coup jusqu’à l’heure de jeu (17-17) puis vous recevez ce carton jaune qui vous sort de la fin de match et des points du bonus défensif  

Il y a un peu d’amertume et de regret sur cette fin de match. On méritait autre chose par rapport à l’engagement qu’on y a mis, l’investissement et puis au final on revient sans rien. C’est un peu frustrant, on est obligés de basculer vite avec ce qu’il nous attend, la ProD2 est tellement ardue. 

A l’image de votre premier match contre Provence Rugby vous avez eu du mal après l’heure de jeu comment expliquez-vous ce manque de constance ? 

On est un peu sur courant alternatif sur ces deux premiers matchs. A Brive ce sont les 7-8 dernières minutes qui nous coûtent cher, mais c’est vrai que contre Provence Rugby on a fait 45-50 minutes correctes et après on a complètement flanché physiquement et mentalement. C’est assez inexplicable, j’espère que ça ne se reproduira pas prochainement. Il ne faut pas oublier la qualité de Provence Rugby mais à 25-6 c’est un peu incompréhensible. On a essayé de travailler là-dessus et d’avoir une performance pleine sur 80 minutes, mais c’est plus mental que physique.

On parlait du manque de constance, c’est un mal récurrent pour les deux équipes sur ces premiers matchs, quelles seront selon toi les clés de cette rencontre ?

Ce n’est pas pour faire de langue de bois mais ils ont des joueurs impressionnants à tous les postes. J’ai vu leur performance, ils ne sont pas en rodage mais il faut qu’ils se cherchent un peu. On s’attend à un gros match parce qu’ils ont perdu leur premier match à l’extérieur, ils ne voudront certainement pas perdre à nouveau. Quand on reçoit Oyonnax on est obligés d’être prêts à 200% sinon on sait que ça va mal se passer. Il faut que l’on soit concentrés, qu’on ait la boule au ventre comme on l’a eue avant Brive, garder l’investissement et l’engagement que l’on a mis la semaine dernière. Si on a cela et c’est le minimum syndical, j’espère que ça se passera bien. 

Ces deux dernières saisons vous avez terminé à la 7ème et 9ème place, est-ce que cette saison la qualification pour les phases finales est un objectif affiché ? 

C’est un objectif affiché par le président et les dirigeants. Je n’aime pas annoncer les choses avant parce que la saison est tellement rude. En regardant les déclarations j’ai l’impression que tout le monde veut se qualifier. C’est une division tellement homogène que ça me parait manquer un peu d’humilité que de dire après trois journées que l’on veut se qualifier. Mettons les ingrédients, l’investissement, soyons irréprochables sur notre comportement et si on a cela on ne sera pas loin de la qualification. Je parle juste de contenu et s’il y a le contenu sur nos matchs à l’extérieur, là où on a pêché ces deux dernières années sur la non qualification. Je ne peux pas afficher que l’on sera dans le Top 6, ça ne se passe pas comme cela sinon ce serait trop facile.

Est-ce que tu as l’impression qu’il y a encore plus d’homogénéité dans cette ProD2 cette saison ?

Les clubs qui descendent de Top 14 ont toujours un avantage par rapport à leur expérience du haut niveau ou leur effectif conséquent. J’ai l’impression que tout le monde se renforce, je ne vois pas d’équipe faible. On parle de Bourg, mais chez eux, pour y avoir joué quelques fois, ça va être pénible. C’est très homogène, ils veulent tous se qualifier, c’est très intéressant mais il n’y a pas un week-end où l’on peut se relâcher et se dire que l’on peut mettre un peu moins d’intensité, c’est impossible. Il n’y a pas de calcul à faire, tous les week-ends il va falloir batailler. 

Cet affrontement verra deux équipes à la recherche de certitudes s’affronter, à quel type de match est-ce que tu t’attends ?  

Je pense que ça va taper fort, ils ont un jeu qui n’a pas trop changé qui est assez direct. Il ne va pas falloir se trouer défensivement. Ils ont une conquête assez fiable, on s’attend au même match qu’à Brive avec une grosse intensité, des séquences de jeu. C’est une équipe qui aime tenir le ballon donc il va falloir s’appliquer défensivement. Il faudra que l’on mette en place notre jeu offensif, on a quelques petits soucis sur les lancements de jeu donc on est à la recherche de certitudes. On en a retrouvé quelques-unes en défense qu’il faudra valider. L’investissement sera primordial, avec ce genre d’équipe très dense physiquement, on ne peut pas jouer sur ça parce qu’on n’est pas physiquement des monstres. C’est l’état d’esprit que l’on va afficher qui va être déterminant sur ce match.