Le trois-quart aile du SAXV Pierre Lafitte nous livre un bilan de la saison des angoumoisins, la déception d’être passé à côté des phases finales et l’envie de bien finir devant le public de Chanzy.

Vous vous êtes inclinés ce dimanche à Colomiers, cette défaite vous sort de la course à la qualification, quel est le sentiment qui prédomine ?  

On est déçu de cette défaite qui anéantit toutes nos chances de qualification. Il nous reste un match à jouer à domicile, c’est impératif de le gagner. Parce que c’est la fin d’un cycle, d’un groupe, pour que tout le monde puisse partir l’esprit serein avec le sentiment du devoir accompli. On ne se pose pas de questions, on veut bien finir devant le public angoumoisin. 

Qu’est-ce que tu penses qu’il vous a manqué pour vous mêler à la lutte jusqu’au bout ?

Sur ce match on a manqué de précision sur la discipline, les sorties de camp, des choses que l’on n’avait pas forcément l’habitude de faire. Au niveau des trois-quarts on a eu du mal à s’adapter à leur défense qui nous attendait beaucoup sur les extérieurs. Ce sont des petites scories qui ne nous ont pas permis de développer notre jeu, on a été plus stériles que d’habitude. 

Malgré tout vous réalisez votre meilleure saison en ProD2, quel bilan est-ce que vous en tirez ? 

La saison n’est pas encore finie mais il y a un peu de déception. On avait l’occasion d’accrocher ces places qualificatives et on est passé à côté, en tant que compétiteur on est déçu. 

Vous avez livré des performances très abouties sur vos dernières réceptions notamment face à Nevers, Bayonne et Béziers, est-ce qu’il y a un effet Chanzy ?

Si on veut être en accord avec nos prétentions, on est obligé de passer par des matchs aboutis à domicile et encore plus à l’extérieur. C’est le propre des grandes équipes de valider des victoires à domicile et d’être invaincus ou quasiment et d’aller gagner des points à l’extérieur. Cette année on a eu quelques accrocs notamment contre Massy et Brive avec un match nul et une défaite. Si on fait le calcul ce sont des points qui peuvent nous manquer à la fin si on avait voulu être dans les six. Il ne faut pas trop réfléchir, c’est comme ça, il faut finir l’année avec une victoire.

Vous allez recevoir une équipe blessée qui sera à la recherche de points quels seront les points clés de cette rencontre ?

On s’attend à la réception du second du championnat donc on va se préparer en conséquence.   

A quel type de match est-ce que tu t’attends sachant que vous n’avez plus rien à jouer pour cette journée, vous pouvez jouer plus libérés, est-ce que c’est un point positif ? 

Un point positif oui, nous on va livrer un gros match comme à l’habitude. On ne fait pas de fixette sur Oyonnax, pas plus que n’importe quelle autre équipe. Il faudra bien finir l’année pour ceux qui vont partir sous d’autres cieux et ceux qui vont rester. Pour pouvoir partir en vacances avec rien à se reprocher sur ce dernier match et fêter cela tous ensemble.