Pierre Huguet, le troisième ligne carcassonnais, est revenu la contre-performance des audois à Biarritz le week-end dernier. Il dresse un bilan de la première partie de saison et du comportement qu’il faudra afficher jeudi soir pour la réception des Oyomen. 

Vous vous êtes inclinés vendredi dernier à Biarritz, comment avez-vous analysé cette performance ? 

Je pense qu’il y a eu un manque d’agressivité de notre part qui a laissé Biarritz trop facilement mettre ses qualités en avant. Logiquement cela ne nous permet pas de faire un meilleur match pour espérer la victoire. 

Au-delà du résultat du match c’est surtout une mauvaise affaire comptable puisque vous voyez Biarritz s’échapper au classement et d’autres équipes vous passer devant 

Nous étions plutôt dans une bonne dynamique, ça aurait été une bonne opération de prendre des points à Biarritz. Ça ne nous arrange pas mais la saison est longue, il reste encore quatorze matchs, rien n’est perdu. 

Vous n’avez plus gagné depuis la 13ème journée et la réception d’Aurillac comment expliques-tu cette période un peu plus en-dedans ?  

Peut-être que l’on peut attribuer cela à une fatigue générale sur la fin d’année. Il ne faut pas être alarmiste, nous avons des ressources mentales, nous avons montré que nous savions rebondir, je pense qu’il faut se focaliser là-dessus.

Comment avez-vous jugé votre première partie de saison ? 

C’est plutôt une bonne première partie de saison, nous étions dans les clous des objectifs que nous nous étions fixés, même s’il y a quelques matchs qui sont frustrants. Nous aurions pu ramener plus de points, ce qui nous aurait mis plus à notre avantage pour aborder la deuxième partie de saison, mais elle est relativement positive. 

Jeudi soir vous recevez Oyonnax, dans quel état d’esprit êtes-vous ?

Nous sommes revanchards, nous avons des choses à régler, montrer que ce que nous avons fait à Biarritz en première mi-temps, ce n’était pas notre vrai visage. Il faudra répondre présents face à une équipe qui vise la montée en Top 14 avec un beau collectif et de belles individualités. 

Quelles seront les clés de cette rencontre ?  

Répondre présents dans le combat et l’agressivité et être le plus rigoureux possible parce que l’on connaît leurs qualités.