A la suite d’une saison où l’USO Rugby a été en délicatesse avec sa pelouse du stade Charles-Mathon, le club de la Plastic Vallée a décidé de continuer à écrire l’histoire sur gazon synthétique. Durant l’intersaison, la pelouse va donc subir une nouvelle réfection, afin de pouvoir accueillir les rencontres de TOP14 et de Champions Cup dans des conditions optimales, quelles que soient les contraintes météorologiques.

Précurseur !

En tant que locomotive du territoire du Haut Bugey où l’innovation est le maître mot, l’USO Rugby est précurseur en devenant le premier club de TOP14 à jouer ses rencontres officielles sur un terrain synthétique. Précurseur… et suivi de près : de grands clubs du rugby hexagonal observent avec attention le choix fait aujourd’hui par le club du Haut-Bugey. Nos voisins britanniques, qui attachent tant d’importance à leur gazon, avaient ouvert la voie puisque les CARDIFF BLUES et les SARACENS jouent déjà leurs rencontres nationales et européennes sur ce type de surface, depuis 2013.

Performance, qualité et esthétique

La technologie sélectionnée va permettre au club de la Plastic Vallée d’accueillir les meilleures équipes sur une surface de haute performance, en toute sécurité, testée selon les critères les plus rigoureux établis par le World Rugby (ancien IRB) qui viennent d’être renforcés en mai 2015. Ce système permettra aux Rouge et Noir de jouer sur une pelouse parfaite, tout au long de l’année. La fibre en polyéthylène sélectionnée est à la fois souple et forte, dotée d’extraordinaires propriétés de résistance et de durabilité. La perméabilité du terrain sera deux fois supérieure à celle d’un terrain naturel en parfait état, ce qui associé au système hors gel déjà en place, assurera une gestion des épisodes neigeux grandement facilitée.

Le remplissage sélectionné sera d’apparence terreuse afin de donner au terrain un aspect proche du naturel et lui permettre ainsi de s’intégrer parfaitement dans son environnement. Chaque composante du complexe sera entièrement recyclable.

Ce choix de la performance est également un choix de bonne gestion : l’entretien d’un terrain synthétique est 12 fois moins onéreux que celui d’une surface naturelle, avec une durée de vie supérieure à 10 ans.

Terrain partagé

En terme d’animations autour des rencontres, là aussi, la solution retenue révèle tout son potentiel : elle permettra notamment aux équipes de l’école de rugby de faire des levers et baissers de rideaux, sans que la surface de jeu n’aie à en pâtir. Les plus jeunes OYOKIDS pourront marquer leurs premiers essais dans la citadelle de Mathon, renforçant ainsi le sentiment d’appartenance et d’identité propre au club, à Oyonnax et à son territoire.

100% français

La réfection de la pelouse a été confiée à des entrepreneurs locaux qui, nous le savons par expérience, n’ont pas d’égal, en terme d’engagement et de rapidité d’action. Nous n’avons pas besoin de rappeler en combien de mois le nouveau stade Charles-Mathon a été construit !

Un choix audacieux… et de raison !

En résumé, le nouveau terrain synthétique sur lequel nos sportifs pourront effectuer leurs galops d’essai à la fin du mois d’août, lors de la reprise du championnat, est la solution optimale pour notre club. En effet elle sera parfaitement adaptée à notre progression, à nos ambitions, et aux conditions de jeu dans lesquelles nous évoluons.

La solution retenue satisfait l’ensemble du club en garantissant des qualités de performance, de sécurité et d’exploitation de tout premier ordre, pour de nombreuses années.

Cet investissement sera supporté en très grande majorité par le club ainsi que par le département de l’Ain qui a souhaité s’associer à ce projet dans la continuité du développement du club, soutenu par la ville d’Oyonnax et la CCHB.