Le centre de l’ASBH Maxime Veau, passé par Oyonnax Rugby, s’est confié sur les dernières prestations de son équipe avant le déplacement dans l’Ain dimanche.

Crédit photo : Romain Bastardy

Vendredi vous êtes venus à bout d’Aurillac, votre succès s’est dessiné après l’heure de jeu, comment expliquez-vous votre première mi-temps et ce réveil en fin de rencontre ? 

Notre première mi-temps est à l’image de ce que nous faisons depuis plusieurs semaines et plusieurs matchs, nous sommes catastrophiques, pas efficaces offensivement. Nous arrivons à répondre présents défensivement mais à partir du moment où nous ne faisons pas de jeu, c’est compliqué de distancer les adversaires au score. Les équipes viennent chez nous pour gagner, elles s’accrochent, elles sont devant nous au score et nous devons rattraper le retard que nous avons à la mi-temps. Cette fois ça a été positif mais il va falloir se réveiller pour faire de meilleurs matchs. 

Malgré tout vous enchaînez un deuxième succès consécutif, vous reprenez un peu d’air après un début d’année 2020 compliqué 

La victoire à Rouen nous a fait du bien, nous enchaînons un deuxième succès mais ce n’est pas pour cela que nous jouons bien et que nous sommes bons. C’est positif parce que nous arrivons à gagner les matchs, maintenant il faudrait être meilleurs pour gagner facilement.

Vous êtes actuellement onzièmes, à huit points de la dernière place qualificative, est-ce que vous avez toujours en ligne de mire les phases finales ? 

Je préfère ne pas en parler parce que nous en sommes quand même loin. Je préfère penser au match que nous jouerons dimanche, j’espère que nous ne prendrons pas une déculottée, surtout qu’Oyo vient de perdre à domicile. Je sais qu’ils vont être revanchards, ce qui m’importe c’est de faire un gros match dimanche.

Est-ce que le résultat d’Oyonnax la semaine dernière change votre façon d’aborder la rencontre ?

Ça ne change rien pour nous parce que nous savons très bien qu’Oyo est une grosse équipe. Pour eux ce n’est pas la même chose, ils viennent de perdre à domicile contre un promu, je sais qu’ils vont vouloir se racheter sur l’état d’esprit et le combat. En général contre les grosses équipes nous répondons présents donc j’espère que ce sera encore le cas dimanche.    

Que penses-tu de vos récentes performances à l’extérieur ?

Elles sont meilleures que celles que nous produisons à domicile, nous n’avons rien à perdre, nous avons un meilleur état d’esprit, nous ne lâchons rien, nous jouons les uns pour les autres. A domicile nous nous mettons la pression, nous essayons de jouer alors que nous ne sommes pas en capacité de le faire. Les matchs à l’extérieur et surtout celui qui arrive dimanche nous n’aurons aucune pression, elle sera sur Oyo. Nous y allons pour faire notre match, nous retrouver sur l’état d’esprit, jouer le mieux possible. Nous savons que si nous perdons dimanche ce sera normal, Oyo est devant nous au classement, c’est une grosse équipe, nous n’avons rien à perdre sur ce match.    

Quelles seront les clés de la rencontre ?  

Comme depuis le début de saison la discipline, parce que nous faisons beaucoup de fautes, quinze fautes contre Oyo, ce sera rédhibitoire. Comme n’importe quel match à l’extérieur il faudra une bonne discipline, une bonne conquête et une bonne défense, ce sont les clés d’une bonne rencontre à l’extérieur.