Maxime Machenaud sera titulaire demain avec le Racing 92 à Mathon. Il s’est confié sur le début de saison réussi des racingmen en l’absence des internationaux, les prestations à l’extérieur et le terrain synthétique.

Avec un bilan de trois victoires dont une face à un concurrent direct pour les phases finales et une défaite vous ne semblez pas avoir souffert de l’absence des internationaux ?

Au niveau comptable on est quand même satisfaits, trois victoires sur quatre matchs c’était l’objectif qu’on s’était fixés, maintenant au niveau du contenu on peut toujours s’améliorer. Il y a pas mal de jeunes qui ont intégré l’équipe professionnelle dû aux absences des internationaux.

En terme de préparation physique ça a changé quelque chose pour vous ?

On était au courant de l’absence des internationaux, je pense que les préparateurs physiques et les entraîneurs ont bien géré cette période. 

Vous avez montré deux visages assez différents à l’extérieur avec cette victoire à Toulon puis la défaite à Agen, comment est-ce que vous l’expliquez ?

Les adversaires étaient complètement différents, face à Toulon la motivation est toute trouvée. Pour le match face à Agen on a été pris dans l’engagement, dans pas mal de secteurs de jeu, alors qu’on avait répondu présents au premier match face à Toulon. On a montré deux visages, j’espère que celui de demain sera celui qu’on a montré à Toulon.

Comment est-ce que vous avez préparé le match sur terrain synthétique ?

On a un complexe en synthétique en plus je crois qu’on a la même technologie que vous, forcément on ne sera pas surpris par cette surface. Depuis 2-3 ans on s’entraîne dessus, on a accentué les entraînements cette semaine pour être prêts. 

Vous qui avez un peu plus d’expérience sur le synthétique qu’est-ce qui change vraiment par rapport à la pelouse naturelle ?

Les rebonds du ballon, les appuis ne sont pas les mêmes, il faut vraiment s’adapter.

Le match aura lieu demain soir dans le froid à quel type de match vous vous attendez ?

On a analysé pas mal les matchs, c’est une équipe qui met énormément d’engagement et de combat. On s’y est préparé toute la semaine et on espère faire bonne figure demain. On s’attend à un match très difficile.

Qu’est-ce que tu penses de l’évolution du jeu d’Oyonnax ?

L’équipe a pas mal changé, que ce soit dans l’effectif, sur le terrain ou en dehors. Il y a des choses nouvelles, à nous d’être vigilants mais je pense qu’on a bien préparé la rencontre.

Comment est-ce que vous comptez contrer cette équipe d’Oyonnax ?

Il faudra éviter de commettre les mêmes erreurs que face à Agen. Il faudra être précis, avoir une bonne conquête et être présents dans le combat et l’engagement. 

Demain vous allez retrouver deux anciens du Racing 92, Fabrice Metz et Jérémie Maurouard, est-ce que tu as un message à leur transmettre ? 

Je suis content pour eux, ils font tous les deux un très bon début de saison. Je pense que ce sera un match spécial pour eux et j’espère les retrouver après le match pour boire un coup.