L’arrière aurillacois Maxime Fucina, formé à Oyonnax Rugby, fera son grand retour à Mathon ce vendredi soir. Il revient sur la belle série des joueurs du Cantal et nous parle de maintien et des ambitions de fin de saison. 

Vous avez signé la performance de la dernière journée en disposant largement du leader bayonnais, peux-tu nous raconter comment s’est dessiné ce succès ? 

C’était un gros match de notre part que ce soit en première ou en deuxième mi-temps. On a su les prendre comme il faut parce qu’ils venaient à Aurillac avec des intentions. On a su respecter le plan de jeu, bien jouer avec les trois-quarts et être bon face aux perches. On a été bon sur la conquête et en touche donc ça nous a souri, tant mieux. 

Vous avez enchaîné deux succès et êtes surtout sur une série de quatre victoires en cinq matchs est-ce que vous avez fait le plein de confiance avant votre déplacement dans l’Ain ? 

Ça fait toujours du bien, ces victoires nous permettent de remonter dans le classement. On n’est pas encore tout à fait maintenu, il faudra encore continuer comme ça et gagner des matchs. A Oyonnax on s’attend à un match compliqué, Oyo chez eux c’est fort et ça va très vite. Pour ce match le coach a décidé de mettre beaucoup de JIFF sur la feuille de match, faire jouer des jeunes et des joueurs qui reviennent de blessure. On va tout donner pour essayer d’obtenir un résultat. 

Cette belle série vous permet d’occuper la 11ème place avec douze points d’avance sur la zone de relégation et à huit points de la dernière place qualificative comment envisagez-vous la fin de saison ?

On va essayer de continuer à grappiller des points au maximum pour se maintenir en ProD2. Il faudra aussi essayer de gagner un maximum de matchs à domicile, gagner avec la manière, après on verra s’il y a des bonus ou pas. A l’extérieur il nous reste des matchs compliqués mais pourquoi pas grappiller quelques points. 

Vous avez connu récemment de gros revers à l’extérieur notamment à Mont-de-Marsan et Montauban comment est-ce que tu jugerais vos performances loin de Jean Alric ? 

A la maison les résultats sont meilleurs grâce aux supporters. A l’extérieur c’est dommage parce que les matchs que l’on perd avec beaucoup d’écart en première mi-temps on tient bien, mais on lâche physiquement en deuxième période. Il faut que l’on reste concentré du début à la fin du match c’est ce qu’il nous manque parfois.   

Vendredi vous allez entamer votre bloc de cinq matchs à Oyonnax dans quel état d’esprit êtes-vous ?  

On n’est pas trop mal, on reste sur pas mal de victoires, il y a une certaine confiance. On sait que le plus dur reste à venir, il faut rester concentré, pour rester autour de cette place et pourquoi pas grimper au classement. 

Comment se passe ta première saison à Aurillac ? 

C’est une saison assez délicate pour moi, j’étais assez proche de Louis (Fajfroswki) qui nous a quitté donc ça a été assez dur de me remettre au boulot. J’ai eu un petit pépin musculaire à l’ischio jambier après le match d’Angoulême donc ce n’est pas facile. Vendredi ce ne sera que mon deuxième match de championnat. C’est une année compliquée mais j’espère que vendredi ça va repartir comme il faut.

Est-ce que tu es impatient de revenir à Mathon et de jouer devant tes proches ? 

Ça me fait super plaisir de revenir à Mathon et de jouer devant mes proches. Ça va être un match compliqué parce que ça fait longtemps que je n’ai pas joué mais je suis super content de revenir et j’ai hâte de tout donner pour essayer de faire quelque chose avec Aurillac.