Le deuxième ligne Manuel Leindekar est revenu sur le travail de cohésion fait par les Oyomen pendant leur semaine off. Il espère évacuer la frustration du dernier bloc et voir les Oyomen s’épanouir dans un bloc important avec trois réceptions. 

Vous avez bénéficié de quelques jours de congés la semaine dernière, vous vous êtes concentrés sur la cohésion du groupe pendant cette période, est-ce que c’était nécessaire de vous retrouver ? 

Oui, c’est le groupe qui va nous emmener jusqu’au bout. Nous avons besoin de tout le monde et c’est important que nous ayons tous la même mentalité. Nous avons fait pas mal de cohésion en début de semaine, nous nous sommes un peu reposés mais toujours avec la tête sur ce bloc. Il va être très important et nous avons besoin de régler les détails sur lesquels nous n’avons pas été bons lors du dernier bloc. 

Est-ce que la frustration du dernier bloc a été évacué ? 

Pas encore, nous allons le faire lors des quatre prochains matchs. Ce bloc est primordial et nous allons le préparer comme des phases finales. Ça va nous servir pour la suite de la saison et j’espère que nous évacuerons cette frustration. 

Vous êtes revanchards et déterminés avant d’entamer ce nouveau bloc ?

Nous avons quatre matchs, dont trois à la maison, ça va monter crescendo. C’est un bloc pour ramener des points et occuper le haut du tableau. 

Vendredi vous accueillez le promu rouennais chez qui vous vous étiez imposés au match aller, que penses-tu de cette équipe et de ces dernières prestations ? 

C’est une équipe dure, comme toutes les équipes qui montent de Fédérale 1. Nous pensons qu’il faut nous concentrer sur nous, parce que lors du dernier bloc, nous n’avons pas été assez méchants. Nous savons que Rouen est une équipe chiante à jouer mais nous allons être dix fois plus chiants pour retrouver la victoire. 

Face à Biarritz pour votre dernier match à domicile vous aviez connu un début de rencontre compliquée, que faudra-t-il corriger pour ne pas reproduire cela ?

Nous faisons trois erreurs qui nous coûtent dix-sept points, mais nous avons remporté ce match en maitrisant la deuxième mi-temps et c’est ce que nous recherchons. Bien sûr il y a eu des erreurs qu’il ne faudra pas reproduire, mais l’état d’esprit affiché était parfait. 

Quelles seront les clés de cette rencontre ? 

Il faut jouer en équipe, aller chercher tous les ballons, mettre beaucoup de pression et rester concentrés sur notre jeu que nous avons un peu perdu lors du dernier bloc. Ce sera important de le retrouver de nouveau.