Lucas Dupont, trois-quart aile du FC Grenoble, dresse un bilan des performances de son club sur la phase retour dont la dernière en date face à Biarritz. Il nous parle de la rencontre à venir jeudi soir face à un concurrent direct. 

Vous avez concédé le match nul face à Biarritz jeudi dernier, depuis la défaite face à Colomiers lors de la 1ère journée aucune équipe n’était venue prendre de points au stade des Alpes, est-ce que c’est un coup d’arrêt ? 

Oui par rapport aux ambitions que nous avons de jouer les phases finales et d’être dans les deux premières places. Chaque fois que nous perdons des points à domicile c’est une contre-performance. 

Comment avez-vous analysé cette performance face à Biarritz ? 

Je pense que nous avons été trop pénalisés, c’était déjà le cas à Montauban le week-end précédent. C’est difficile de mettre les équipes en face en difficulté, nous encaissons trop de points facilement. 

Quel regard portes-tu sur votre parcours depuis le début de la phase retour ? 

Nous avons plutôt bien commencé l’année, le premier bloc a été pas mal, même si nous sommes passés au travers à Nevers. Sur ce deuxième bloc c’est assez moyen, nous avons gagné contre Perpignan mais nous restons sur deux mauvais matchs. Nous avons une occasion jeudi, il faudrait que nous fassions un résultat pour que le bloc ne soit pas trop mal.   

Vendredi, au-delà du derby, c’est surtout un match face à un concurrent direct pour les phases finales, comment est-ce que tu juges vos performances chez les équipes du Top 6 ?  

Nous n’avons jamais ramené de points de chez nos concurrents directs que ce soit à Perpignan, Nevers ou Biarritz. Nous avons du mal à aller faire de bonnes performances chez des gros. C’est ce challenge qu’il faudra relever jeudi. 

Comment est-ce que vous abordez cette rencontre, est-elle déjà déterminante pour la fin de saison ? 

Tous les matchs sont importants mais avec celui-ci il y a plus d’enjeux parce que c’est face à un concurrent et que les deux équipes ont la même ambition, c’est un match à huit points. Nous sommes un peu dans le dur en ce moment et sous pression par rapport à cela. 

Quelles seront les clés de cette rencontre ? 

Il n’y a pas de recette miracle, comme souvent il faudra une bonne défense, de la discipline et une bonne conquête. Avec tout cela nous serons en mesure de faire quelque chose mais c’est ce qu’il y a de plus dur au rugby.