Le demi d’ouverture Lionel Beauxis est revenu sur la prestation des Oyomen face au Biarritz Olympique et le scénario fou de la rencontre. Il loue l’état d’esprit affiché mais se méfie avant le déplacement à Sapiac vendredi soir. 

Vous l’avez emporté au terme d’un match complètement fou, après 20 minutes à 0-17 est-ce qu’à un moment vous avez douté ? 

Non parce que nous étions bien dans le match, nous encaissons deux essais en contre, il n’y avait pas de quoi s’affoler. Ça a montré le caractère de l’équipe, parce que remporter ce match après avoir été mené de dix-sept points ce n’était pas facile, surtout face à une belle équipe du Biarritz Olympique. 

On l’avait déjà vu face à Perpignan, vous êtes plein de ressources et capables de revenir de situations mal engagées. Est-ce que Joe et le staff vous apportent une certaine sérénité dans le travail ? 

Oui, nous apprenons aussi de nos erreurs même si nous aimerions que ça ne reproduise plus, nous aimerions être plus tranquilles (sourire). Nous nous sommes rendu la tâche difficile mais nous arrivons quand même à garder la maitrise et remporter ces matchs. 

Est-ce que l’on peut parler de match référence dans l’état d’esprit affiché ? 

Il y a également le match face à Perpignan qui avait été bien malgré les conditions. C’était un match très dur, surtout en prenant en compte la forme actuelle de Biarritz, c’était un très gros match de notre part. 

Vous allez terminer le bloc par un déplacement à Montauban qui vient de s’incliner à deux reprises à l’extérieur, dans quel état d’esprit êtes-vous ?

Nous y allons forcément avec des ambitions si nous avons envie d’être dans le haut de tableau. Nous nous attendons à un match compliqué, ça avait été le cas à Mathon lors du match aller. Dans leur enceinte de Sapiac avec le public qui met beaucoup de pression et d’ambiance ça les transcende. Ce sera un match très rude mais c’est une équipe très joueuse dont il faudra être vigilants. 

Quelles sont les qualités de cette équipe de Montauban ?

Elle a des individualités qui font les différences, des joueurs qui se mettent au service du collectif. Il y a des joueurs avec un gros jeu au pied, c’est une équipe dangereuse de partout. 

Quels seront les clés de cette rencontre ?

Garder de la maitrise, il ne faudra pas partir avec dix-sept points de retard parce que sinon ce sera très compliqué.