Le carton rouge aura été le tournant du match, après une première période équilibrée, les Oyomen ont subi la loi des bordelais en deuxième mi-temps à 15 contre 14. Pour la première fois de sont histoire l’Union Bordeaux-Bègles s’impose à Mathon avec le bonus offensif. Les Oyomen auront une chance se racheter la semaine prochaine avec la réception de la Section Paloise.

Les Oyomen étaient les premiers à ouvrir le score, Botica sanctionnant un plaquage haut sur Elliot (3’ 3-0).

Les bordelais jouaient au pied et trouvaient une touche à 5m de la ligne. Mis sous pression après le lancer les Oyomen aplatissaient dans leur en-but. Mêlée à 5m en faveur des girondins qui exploitaient bien la poussée et bénéficiaient d’un essai de pénalité (11’ 3-7). Pour leur première incursion dans les 22m oyonnaxiens les joueurs de l’UBB prenaient le score.

Quelques fautes de mains venaient perturber les attaques oyonnaxiennes. Ils revenaient finalement au score après que le soutien bordelais se soit mis à la faute dans un ruck, Botica ajustait (16’ 6-7).

Les attaques bordelaises étaient de plus en plus insistantes, les bordelais avaient mis la main sur le ballon mais la défense oyonnaxienne ne rompait pas. Hickey profitait d’une pénalité sur mêlée pour reprendre quatre points d’écart (30’ 6-10).

La défense oyonnaxienne se mettait à la faute Hickey continuait son 100% (38’ 6-13). Sur le renvoi, Botica jouait court, Sobela captait dans les airs mais il était bousculé par Tauleigne qui ne jouait pas le ballon, Botica réduisait l’écart à quatre points juste avant la mi-temps (39’ 9-13).

Au retour des vestiaires Veau écopait d’un carton rouge (43’) pour un plaquage cathédral sur Tauleigne, le tournant de la rencontre.

Des bordelais déjà dominateurs en mêlée et dans le jeu déroulaient leur rugby. Après une pénaltouche à 5m de la ligne, un ballon porté se formait, Pélissié se chargeait d’aplatir (50’ 9-18), Hickey ne transformait pas.

Les bordelais bénéficiaient d’une mêlée dans les 22m oyonnaxiens après une faute de main des Oyomen. Les girondins, dominateurs dans le secteur depuis le début de la rencontre, dominaient leurs adversaires, après quelques passages au sol Cazeaux aplatissait l’essai synonyme de bonus (54’ 9-23). Hickey transformait (55’ 9-25).

Sur un contest dans un ruck les Oyomen se mettaient à la faute, les bordelais en confiance choisissaient la touche. A 5m de l’en-but les avants bordelais faisaient la différence et Houston n’avait qu’à aplatir derrière sa mêlée (67’ 9-30), Hickey transformait (68’ 9-32).

Les Oyomen tentaient tant bien que mal de réduire le score mais la défense bordelaise était bien en place. Sur un ballon de relance, une faute de main venait annihiler l’action, les bordelais jouaient la contre-attaque, Jalibert perçait et jouait au pied, à quelques mètres de l’en-but Barraque récupérait et aplatissait (76’ 9-37). Hickey transformait en coin (77’ 9-39).

Phoenix Battye (Deuxième ligne) : « C’est difficile, on est une équipe avec beaucoup de fierté mais on ne peut pas se cacher, il faut travailler pour le prochain match. On a besoin de basculer et de revenir dans 7 jours, on se doit une revanche. Il y a plein de détails que l’on peut améliorer. No scrum, no win, jusqu’à aujourd’hui on avait une mêlée performante mais on a explosé, on n’a aucune excuse. »

Patrick Sobela (Troisième ligne) : « Après un match comme cela on pense à assumer ce qu’on a fait, ça fait mal, on pense à se relever et à travailler lundi. Je pense qu’en première mi-temps la mêlée a été un gros point négatif, ça peut nous avoir enfoncé, avec le carton rouge en 2ème mi-temps ça n’a pas été facile. On va essayer de vite passer à la suite. La semaine prochaine il faudra être des hommes, j’ai l’impression que l’on se considère comme des petits du Top 14, il faut vite oublier et s’acheter une paire de couilles. »

Adrien Buononato (Directeur sportif) : « On se dit qu’on est un peu loin, c’est difficile de sortir du positif quand tu prends 40 points à la maison. Ca doit être notre niveau aujourd’hui puisqu’on les prend. On était dans le match, il y a le carton rouge, la mêlée est chahutée et ne nous apporte aucune garantie. Les hommes se doivent une revanche, j’ai confiance dans leur capacité à rebondir, il manque quelques leaders qui sont blessés aujourd’hui et qui nous font défaut. On va avoir un gros morceau la semaine prochaine, la meilleure réponse que l’on peut apporter c’est de faire une grosse semaine de travail et faire ce qu’il faut dans 7 jours à Mathon parce que ça ne peut pas se reproduire. C’est un appel à l’orgueil, en 2ème mi-temps il n’y a plus rien, maintenant on a la balle entre les mains. Quand on est compétiteur on ne compte pas sur les défaites des autres mais sur ses victoires. »

 

Détails des points 

Oyonnax 9-39 Bordeaux-Bègles (Mi-temps 9-13)

Vartan (Raynaud 68’), Elliot (Geledan 71’), Ceccarelli (Buys 43’) – Battye (Cap), Njewel (Fabbri 63’) – Browning (Taieb 71’), Ma’afu (Grice 33’), Sobela – Hall (Gondrand 55’), Botica – Codjo, Veau, Hopper, Ikpefan – Seuteni (Tian 64’)

3 Pénalités (Botica 3’, 16’, 39’)

1 Carton Rouge (Veau 43’)

Taofifenua (Poirot 52’), Pélissié (Maynadier 52’), Cobilas (Ravai 62’) – Marais (Cap) (Gayraud 72’), Cazeaux – Diaby, Tauleigne (Houston 43’), Goujon – Lesgourgues (Serin 52’), Hickey – Edwards, Naqalevu (Uberti 74’), Spence, Ducuing (Barraque 62’) – Jalibert

5 Essais (Pénalité 11’, Pélissié 50’, Cazeaux 54’, Houston 67’, Barraque 76’)

4 Transformations (Pénalité 11’, Hickey 55’, 68’, 77’)

2 Pénalités (Hickey 30’, 38’)