Dans une rencontre décisive pour le maintien les Oyomen en s’imposant 40 à 17 face au CA Brive se sont donnés le droit de croire au maintien.

Après quelques minutes d’observation ce sont les brivistes qui frappaient les premiers. Masilevu s’échappait, il était repris à quelques encablures de la ligne, après plusieurs passages au sol c’est Sanconnie qui aplatissait le premier essai de la rencontre (9’ 0-5), Germain ne transformait pas.

Botica réduisait l’écart au pied (12’ 3-5), il avait une autre occasion qui passait à côté. Quelques minutes plus tard Botica était à la conclusion d’une action, Hall prenait le trou, il servait Taieb qui donnait à l’ouvreur pour le premier essai oyonnaxien (23’ 8-5), il ne transformait pas son essai.

Botica augmentait l’écart après deux pénalités (31’, 38’ 14-5), sur la dernière pénalité les brivistes étaient réduits à 14 après une charge à l’épaule de Le Devedec (38’).

Au retour des vestiaires les Oyomen accéléraient de nouveau. Ikpefan perçait et était stoppé dans les 22m brivistes. Après plusieurs passages au sol c’est le capitaine comme un symbole qui aplatissait le 2ème essai (44’ 19-5), Botica transformait (45’ 21-5).

Après avoir subi un 21-0 les brivistes réagissaient, Luafutu tout juste entré en jeu sortait de sa mêlée, il donnait à son demi de mêlée qui servait Burotu lancé entre les poteaux (51’ 21-10), Germain transformait (52’ 21-12).

Sur le renvoi les Oyomen obtenaient une pénalité, Botica trouvait la pénaltouche à 5m de la ligne. Le ballon porté avançait et le capitaine s’offrait un doublé (54’ 26-12), la transformation ne passait pas.

Ils enfonçaient de nouveau le clou une poignée de minutes plus tard, Botica feintait et prenait le trou dans le camp briviste, il servait Sobela à l’entrée des 22m, le troisième ligne sprintait pour l’essai (59’ 31-12), Botica transformait (60’ 33-12).

A la suite d’une mêlée dans les 22m oyonnaxiens les brivistes réduisaient l’écart par Marques (65’ 33-17), la transformation ne passait pas.

Mais ces Oyomen là avaient décidé de ne rien lâcher dans ce match importantissime. Une nouvelle pénalité était obtenue sur le renvoi, Botica trouvait la touche à 5m de l’en-but, le cinquième essai de MacDonald (68’ 38-17) était la copie conforme de celui inscrit un quart d’heure plus tôt. Botica transformait (69’ 40-17) et le score ne bougeait plus.

Malgré quelques tentatives en fin de match à quelques mètres de la ligne briviste les Oyomen ne parvenaient pas à inscrire l’essai du bonus offensif. L’essentiel était là, la large victoire des Oyomen leur permettait de quitter la place de lanterne rouge. Les deux prochaines rencontres seront décisives pour valider la place de barragiste ou mieux. 

Maxime Veau (Centre) : « Les coachs nous ont mis la pression toute la semaine, on savait qu’il fallait monter un ton dans l’agressivité, ce soir ça a payé je suis content pour l’équipe et tous les supporters. »

Patrick Sobela (3ème ligne) : « On a confiance en l’équipe, on connaît nos qualités, il restait trois matchs on était prêts à ne rien lâcher. On a notre destin entre nos mains, le plus important ce sera de faire le boulot, on prendra les matchs un par un en sachant que ce sont des finales. Cette fessée à Agen nous a remis les pieds sur terre et les idées en place, ça nous a permis de nous remettre la tête à l’endroit pour bien finir la saison. On revient de loin et on ne peut pas lâcher maintenant. On s’est regardé dans les yeux, on s’est parlé en hommes et c’est ce qui fait que l’on fait un bon match ce soir. C’est une équipe très forte sur la conquête donc on a travaillé là-dessus pour relever le défi. »  

Valentin Ursache (3ème ligne) : « A la fin on a tenté le coup malheureusement on perd le ballon mais on est content de la victoire, pour le bonus c’est dommage mais la victoire était plus importante. Ce n’est pas fini il reste deux matchs, ce championnat va se jouer jusqu’au bout, on a fait le boulot ce soir mais il reste deux matchs à toutes les équipes, il faut continuer dans cet état d’esprit. Je suis content que l’on arrive à marquer deux essais sur ballon porté parce que ça ne nous arrive pas souvent. »

Adrien Buononato (Directeur sportif) : « On est content, soulagé, on aurait aimé se chercher un point de plus. Avec la semaine que l’on a passé l’important c’était de gagner, de se rassurer sur les points sur lesquels on avait été défaillants. Ce qui est important c’est qu’on ne leur laisse pas de point, quand tu sens que tu es proche du bonus tu as envie d’aller le chercher. On avait rendez-vous avec notre destin. Personne n’était satisfait de notre comportement à Agen, on s’est dit des choses dans la semaine pour se recentrer. C’est important de sécuriser la 13ème place, on va préparer le LOU mais si on peut s’éviter un barrage on le fera. Je ne sais pas ce que ça peut donner ce barrage, face à une équipe qui aura perdu une finale mais qui jouera à domicile. »   

Détails des points

Oyonnax 40-17 Brive (Mi-temps 14-5)

Raynaud (Debaty 55’), MacDonald (Geledan 78’), Mirtskhulava (Ceccarelli 60’) – Battye, Ursache © – Elliot (Sykes 66’), Browning (Sobela 52’), Taieb – Hall (Gondrand 66’), Botica – Ikpefan, Veau, Inman, Codjo (Tian 78’) – Etienne (Muller 70’)

5 Essais (Botica 23’, Ursache 45’, 54’, Sobela 59’, MacDonald 68’)

3 Transformations (Botica 45’, 60’, 69’)

3 Pénalités (Botica 12’, 31’, 38’)

Devisme (Asieshvili 60’), Da Ros (Tadjer), Johnston (Puafisi) – Snyman (Le Devedec 27’ puis Snyman 48’), Marais (Uys 60’) – Hirèche ©, Sanconnie, Waqaniburotu (Luafutu 50’) – Marques, Ugalde – Masilevu, Burotu, Mignardi (Laranjeira 60’), Le Bourhis (Le Devedec 75’) – Germain

3 Essais (Sanconnie 9’, Burotu 51’, Marques 65’)

1 Transformation (Germain 52’)

1 Carton Jaune (Le Devedec 38’)