A l’occasion de la 20ème journée de ProD2, Oyonnax reçoit Rouen, vendredi 14 février à 20h00. Pour comprendre les enjeux de la rencontre voici quelques chiffres.

Défaits à deux reprises à l’extérieur lors du dernier bloc les Oyomen tenteront de retrouver le goût de la victoire avec la réception de Rouen. Un bloc qui sera décisif avec trois réceptions en quatre rencontres, dont deux matchs face aux membres du Top 3. Un objectif en tête pour les Noir & Rouge, retrouver leur jeu et prendre à nouveau du plaisir sur le terrain.

Les rouennais se présenteront dans l’Ain sans pression avec, peut-être, la réception de Soyaux-Angoulême en tête le week-end prochain. Vainqueurs de leur premier match à l’extérieur lors du dernier bloc, ils essayeront d’évacuer la frustration de la défaite à la dernière seconde face à Béziers lors de la dernière journée (18-19).

2. Les rouennais joueront vendredi pour la seconde fois sur le terrain du stade Charles-Mathon et pour la première fois face à Oyonnax Rugby. En 2017 ils avaient disputé et remporté la finale du trophée Jean Prat face à Mâcon

2. Les normands avec la 16ème attaque de Pro D2 (278) ont inscrit deux fois moins de points que l’USAP (555), meilleure attaque du championnat. Les Oyomen sont sur le podium avec la 3ème attaque (483)

3. Ils sont 3 joueurs oyonnaxiens à avoir cumulé plus de 1200 minutes de temps de jeu, il s’agit de Yohan Le Bourhis (1272), Théo Millet (1241) et Rory Grice (1213). Le troisième ligne a la particularité d’avoir joué toutes ses rencontres comme titulaire (17)

26. Si elle est troisième du championnat avec 327 points encaissés, la défense des Oyomen est la moins perméable de Pro D2 avec 26 essais encaissés devant Perpignan et Béziers (27)

26. Avec 26 cartons jaunes reçus cette saison, les deux équipes occupent, à égalité, la deuxième place du classement de l’indiscipline