L’USO continue d’écrire son histoire et s’impose 21 à 16 face au Racing Métro 92 et s’installe plus que jamais au classement dans les barragistes. Comme la saison dernière le match s’est terminé dans les arrêts de jeu.

Les Oyomen sont pris à froid, après un en avant de Codjo dans les 22m du Racing Métro, les franciliens poussent au pied et Imhoff (4’ 5-0) aplatit le premier essai de la rencontre, Machenaud (5’ 7-0) transforme. Il ajoute une nouvelle pénalité (8’) et les racingmen mènent au score 10 à 0.

Après une période de flottement les Oyomen remettent la marche en avant et Benjamin Urdapilleta (10’ 3-7) inscrit les premiers points de l’USO dans la rencontre. Il confirme (29’ 6-10) et les Rouge et Noir rentrent à la pause avec quatre petits points de retard.

Les Oyomen retrouvent leur jeu en début de seconde période, Urdapilleta (47’, puis 51’) par deux fois permet à l’USO de passer en tête pour la première fois de la rencontre.

Machenaud (57’ 12-13) sanctionne une nouvelle fois les Oyomen, mais Urdapilleta (65’ 15-13)permet à l’USO de rester encore et toujours au contact.

A la 67ème minute Juan Imhoff (plaquage cathédrale) et Thibault Lassalle (plaquage haut) reçoivent un carton jaune et les deux équipes se retrouvent à 14. C’est le moment choisi par l’artilleur argentin (69’ 18-13) pour claquer un drop et permettre à l’USO (72’ 21-13) de se détacher.

On pense le sort du match déterminé mais Machenaud (76’ 21-16) permet aux racingmen de revenir dans le bonus. En fin de match les franciliens poussent pour remporter le match, ils campent dans les 22m, Machenaud pense inscrire l’essai du match nul mais l’arbitre sanctionne une faute sur Missoup. Les Oyomen peuvent exulter ils s’imposent face à un concurrent direct et consolident leur place de barragiste.

Détail des points : Oyonnax 21-16 Racing Métro (Mi-temps 6-10)

Tonga’uiha (Tichit 51’), Jenneker, Clerc (Du Preez 77’) – Lassalle, Lagrange (Nemecek 51’) – Fa’asavalu (Ursache 51’), Ma’afu (Wannenburg 72’), Missoup – Cibray, Urdapilleta – Codjo, Paea (Hansell-Pune 70’), Boussès, Tian – Denos (Cap)

5 Pénalités (Urdapilleta 10’, 29’, 47’, 51’, 65’, 72’)

1 Drop (Urdapilleta 69’)

1 Carton Jaune (Lassalle 67’)

Ben Arous (Brugnaut 56’), Szarzewski (Lacombe 72’), Ducalcon (Mujati 64’) – Charteris (Kruger 60’), Van Der Merwe (Lavanini 69’) – Lauret, Claassen, Gerondeau – Machenaud, Dambielle – Andreu, Dumoulin, Chavancy (Laulala 71’), Imhoff – Dulin

1 Essai (Imhoff 4’)

1 Transformation (Machenaud 5’)

3 Pénalités (Machenaud 8’, 57’, 76’)

1 Carton Jaune (Imhoff 67’)

Thibault Lassalle « On a fait un gros match, après les victoires à l’extérieur c’est important de confirmer. Sur le match on a mis beaucoup d’intensité, on n’a jamais lâché, on a accéléré en deuxième mi-temps. La fin de match nous sourit et nous permet de continuer l’aventure. On a aucune pression, on ne se prend pas la tête, beaucoup d’équipes veulent notre peau, les 3 matchs qui restent vont être de gros matchs. »

Fabien Cibray « Il y a eu 3 phases dans ce match, les 10 premières minutes avec des erreurs techniques, sur la deuxième phase on a mis la main sur le ballon pendant soixante minutes, et les dix dernières minutes je pense qu’on avait laissé beaucoup de force dans la bataille, après il y a un adversaire aussi, ça tapait fort. On a su défendre notre territoire, on s’en sort, y a eu beaucoup d’émotion dans ce match, on s’est vidé sur le terrain. »