Le demi de mêlée Julien Audy est revenu sur le deuxième succès en déplacement des Oyomen cette saison. Il nous parle des progrès réalisés par les Noir & Rouge loin de Mathon et d’un adversaire qu’il connaît bien le CA Brive. 

Deuxième succès de la saison à l’extérieur vous avez préparé idéalement votre déplacement à Brive 

Oui mais il faut toujours se remettre en question, c’était une semaine studieuse même si elle n’est pas terminée. Gagner à Massy nous met dans une configuration plutôt positive pour les entraînements, il y a de la bonne humeur et une dynamique positive pour le groupe. On est content de valider nos victoires à la maison avec des victoires à l’extérieur en suivant c’est bien pour le groupe.

Votre indiscipline vous coûte 14 points mais c’est un match que vous avez maitrisé notamment au retour des vestiaires 

La discipline va être importante ce week-end face à une rugueuse équipe de Brive. Ça nous coûte des points, on le travaille la semaine sous fatigue pour la lucidité. C’est un excès d’engagement, ce sont deux plaquages un peu hauts, on essaye d’y travailler les joueurs concernés par ce type de plaquage s’envoient pour l’équipe, il faudra faire attention à Brive. En deuxième mi-temps on a mis les choses au clair en essayant de corriger ce qui nous avait fait défaut en première mi-temps, à 15 contre 15 ça a porté ses fruits sur la fin de match. 

Quel bilan est-ce que tu tires de ce premier tiers de championnat ? 

C’est un bilan plutôt positif, on est dans les clous de ce qu’on a envie de faire, c’est-à-dire être en haut du tableau. En redescendant on ne s’était pas caché que l’on visait le haut du classement pour bien figurer pour le groupe, le club et la ville. En terme de rugby le début de championnat a été un peu poussif, on est en train de prendre le jeu à notre compte et proposer plus d’alternance. On monte crescendo mais il faut rester humble et continuer à travailler pour rester en haut parce qu’il y a de très belles équipes dans le haut du championnat notamment Brive ce week-end, ça va être intéressant. 

Vous vous déplacez chez un concurrent pour les phases finales, lors de vos trois déplacements chez des équipes du Top 6 vous avez connu trois défaites dont deux bonifiées comment est-ce que tu juges vos performances ?  

On était un peu timide, inconsciemment on avait moins d’allant qu’à la maison, c’était notre mal en ce début de saison. J’ai l’impression que l’on change notre mentalité et notre façon d’aborder ces matchs à l’extérieur. On va à Brive chez une équipe du Top 6 candidate à la montée. A Mont-de-Marsan, Nevers ou Béziers on n’avait pas réussi à s’imposer même si l’on avait fait des matchs accrochés. Il faut rester dans la ligne de conduite que l’on s’est donné depuis un moment en essayant de gagner tous les matchs même à l’extérieur. Il faudrait essayer d’inverser cette tendance à l’extérieur pour faire quelque chose à Brive.  

Vous retrouvez Brive pour un choc entre anciens pensionnaires du Top 14, vous vous connaissez bien, quel est ton point de vue sur cette équipe ? 

C’est une équipe rugueuse avec des joueurs qui ont beaucoup de cœur mais qui sont capables de déplacer le ballon. On l’a vu sur leurs derniers matchs ils n’hésitent pas à tenir le ballon, à proposer des temps de jeu, créer de l’incertitude. C’est une équipe que j’aime beaucoup, l’état d’esprit qu’ils ont, ils mouillent le maillot. On se connaît bien, cette saison en ProD2 ce sera une autre manche qui sera différente. Les groupes et les staffs ont changé de chaque côté, ça va être intéressant de se rencontrer et ça va faire un beau match. 

Quelles seront les clés de cette rencontre ? 

A l’extérieur ce sera forcément la discipline, l’occupation mais aussi la possession parce que quand on tient le ballon on est capable de faire de belles choses. Il y aura aussi le combat parce que ce sera un match engagé.