Ce week end les Espoirs reprenaient leur championnat à Carcassonne et se sont imposés 34 à 15. L’occasion de revenir avec Johann Authier, entraîneur des Espoirs et responsable du haut niveau sur la pré-saison et la saison qui les attend.

Est-ce que vous avez voulu faire des changements dans la préparation physique par rapport au début de saison compliquée la saison dernière ?

« La saison dernière nous avons rencontrés un problème dans la cohésion, l’objectif c’était de mettre un accent fort sur là-dessus. On s’est inspirés du modèle des pros et on a changé les Olympiades en Oyo Challenge. On a un championnat de 30 matchs, on a besoin d’avoir un effectif plutôt conséquent, si on passe à travers sur la cohésion, la solidarité et l’esprit d’équipe ont du mal à se mettre en place. C’est une chose qu’on n’avait pas assez pris au sérieux la saison dernière. »

Peux-tu nous expliquer le principe des Oyo Challenge ?

« Le déroulement des Oyo Challenge a été construit sur toute la prépa. Ca a été fait de manière progressive, chaque fin de semaine on avait une journée dédiée à un thème.

Premier thème : l’athlétisme, on leur a fait faire un décathlon, il fallait fonctionner en équipe pour déterminer qui faisait quoi en fonction des qualités de chaque joueur.

La deuxième semaine on a fait une course de kayak, le matin avec chrono et vitesse et l’après-midi on a travaillé l’endurance. Ca a permis aussi de développer l’esprit d’équipe parce que l’après-midi ils étaient deux sur les kayaks.

Et puis pour la dernière journée on a fonctionné avec la ville, la mairie et l’office de tourisme. Je tiens à les remercier parce qu’ils ont fait un excellent travail. On voulait faire comme les Oyomen l’an passé avec la découverte du territoire. On est partis de la ferme de Michel Pivard à Seynissiat pour rejoindre en deux jours la ville d’Oyonnax en passant par le lac Genin, Nantua, et par les entreprises qui ont marqué l’histoire du club et qui sont représentatives de la ville. Je pense que les mecs ont apprécié, c’était très enrichissant, on a l’impression que ça a facilité la vie de groupe. »

Peux-tu nous parler du recrutement ?

« On a axé un recrutement haut niveau pour essayer de palier aux besoins du Top 14. Le fait que l’équipe première tourne bien nous permet d’aller chercher des joueurs un peu plus huppés. On a fait un recrutement ciblé sur les besoins qu’on avait, on a choisi de rajeunir l’effectif sur le centre de formation et on compte sur les joueurs déjà présents. Ce sont des recrues de haut niveau sur le papier, après il faut qu’ils prouvent. On compte sur eux pour qu’ils nous apportent quelque chose sur la catégorie Espoirs mais surtout qu’on devienne le premier fournisseur de l’équipe première. C’est l’objectif du centre de formation à court et long terme. »

George Halangahu (Pilier)*

Killian Marie (Pilier)*

Shay Kerry (Deuxième ligne)*

Thibault Tauleigne (Troisième ligne centre)

Nuku Swerling (Troisième ligne centre)*

Lucas Chouvet (Demi d’ouverture)*

Rémy Cortinovis (Centre)

Nicolas Metge (Arrière)*

* Membre du centre de formation

Quels sont les objectifs pour la saison ?

« L’an passé on passe à côté de la qualification pour un point, on termine septième. On savait que ça allait être une saison difficile, on partait un peu dans l’inconnu avec la réforme des catégories. On avait fait le choix de rajeunir l’équipe donc on s’est retrouvés dans une situation un peu difficile mais on a fait une fin de saison tonitruante. J’espère que l’on va surfer sur cette vague, que les recrues vont nous apporter, que les joueurs présents la saison passée vont continuer à prouver leur valeur et qu’on ira chercher une qualification voire plus si possible. »

Est-ce que ce groupe te semble plus armé pour aller chercher la qualification ? 

« Le groupe est plus armé et plus mature, les joueurs ont eu le temps de se mettre au niveau. La vérité c’est celle du terrain donc il faudra qu’on prouve. On se retrouve avec beaucoup de joueurs du centre de formation qui s’entraînent avec les pros et qui feront des matchs avec nous les week end. Ce n’est pas gênant parce que le fonctionnement fait que les joueurs savent assez tôt dans la semaine qu’ils vont jouer avec nous et ils peuvent basculer. »