Défaits à Guy-Boniface pour la première fois de la saison les montois se présenteront ce soir à Mathon avec l’envie de se racheter. Le pilier du Stade Montois Jeronimo Negrotto nous parle des ambitions des landais avant ce choc de haut de tableau.

Lors de la dernière journée vous avez connu votre première défaite à domicile face à Provence Rugby, avec le recul quelle analyse en avez-vous fait ?

On est passé totalement à côté du match, on n’est pas bien rentré dans le match, on a pris un essai dans les premières minutes et on a couru après le score. On a été pris dans l’agressivité, dans l’engagement et ça a été compliqué face à une équipe d’Aix qui a très bien géré le match. On a coupé quelques jours la semaine dernière et depuis samedi on s’est remis au boulot pour faire un gros match jeudi. 

C’est d’autant plus surprenant que vous aviez jusqu’à présent un parcours parfait à domicile

Oui c’est un résultat surprenant parce qu’on n’avait pas perdu à domicile. Mais ça fait quelques matchs que l’on ne jouait pas à notre niveau. Il faut se rappeler que l’on a pris cinquante points à Bourg, quarante à Aurillac. C’est surprenant parce que c’est à la maison, mais on était moins bien donc ça pouvait arriver.  

Depuis le troisième bloc on vous sent en difficulté hors de vos bases comme ça a été le cas à Bourg et Aurillac, comment expliquez-vous ce changement de visage après un début de saison très encourageant à l’extérieur ?

Oui on a fait match nul à Bayonne et après on a gagné à Montauban mais après cela tous nos matchs à l’extérieur ont été compliqués. Vers la moitié de saison on a eu un manque de leadership, tous les leaders de l’équipe étaient blessés. Après ils sont revenus, on ne gagne pas à Colomiers, je pense que c’est plus un problème psychologique et mental qu’il faut régler. On n’est pas très fort non plus dans la gestion du match. 

Vous avez un bilan très positif face aux autres équipes du Top 6 avec quatre victoires, un nul et une défaite en six rencontres, quel bilan est-ce que vous tirez de vos confrontations jusqu’à présent ? 

Comme toutes les équipes quand on a la pression, on a un peu peur, on fait le meilleur match. Contre les équipes du Top 6 si l’on passe à côté du match on peut prendre beaucoup de points, la préparation est totalement différente. C’est un peu la peur et la pression qui permettent de faire des prestations comme celles-là. 

On imagine que vous serez en quête de rachat après votre défaite à domicile est-ce que c’est positif de pouvoir le faire dans un match du haut de tableau ?

Franchement on ne pense pas au score, on pense à faire un gros match pour se remettre en confiance, avoir des certitudes. Le reste on verra à la fin du match, on veut faire un gros match de rugby. Oyonnax c’est une très bonne équipe qui joue avec beaucoup de vitesse, peut-être que c’est positif parce que ça peut nous mettre un peu de pression et préparer de la meilleure façon ce match. 

Au match aller vous aviez largement dominé une équipe d’Oyonnax qui pointait à plus de vingt points à l’heure de jeu quelles seront les clés de cette rencontre ?

D’abord une grosse entame, il faut que l’on rentre dans notre match de la meilleure façon. Il faudra être bon en défense, c’est notre point fort depuis le début de saison. Il faudra une conquête propre aussi bien en touche qu’en mêlée. Un match à l’extérieur passe par ces trois fondamentaux et si on répond présent là-dessus on va pouvoir sortir un gros match.