L’arrière angoumoisin Guillaume Laforgue s’est livré sur le début de saison du SAXV Charente, il nous parle du match à Béziers et des ambitions de l’équipe avant la réception d’Oyonnax demain soir.

Vous vous êtes inclinés de peu à Béziers vendredi soir, est-ce qu’il y a des regrets de ne pas ramener la victoire ? 

Oui, parce que nous avons des occasions, dans l’ensemble nous gérons plutôt bien le match malgré des conditions difficiles. Nous avons été intelligents plus que brillants. Quand on regarde la physionomie du match nous pouvons espérer plus, par rapport aux saisons précédentes, nous nous déplaçons en prenant des points. Malgré les regrets, ramener un point de Béziers c’est plutôt bien. 

Vous avez fait un gros début de saison à l’extérieur, depuis votre déplacement à Perpignan on sent qu’il y a eu un coup d’arrêt

Un coup d’arrêt je ne sais pas trop, nous arrivons à prendre des points. Quand on regarde le début de saison que nous faisons à l’extérieur, nous avons bénéficié d’un effet de surprise que nous n’avons peut-être plus maintenant. Nous engrangeons des points même si nous gagnons moins, le bilan reste positif, même si nos premières sorties étaient bien plus positives que les dernières.  

D’un point de vue global, comment est-ce que tu juges votre début de saison et quels enseignements en avez-vous tiré ? 

Il est clairement positif, c’est le meilleur départ pris par le club depuis que nous sommes en Pro D2. D’habitude nous arrivions à préserver notre invincibilité à la maison plus longtemps. Nous avons perdu rapidement un match à la maison contre Grenoble où nous n’étions clairement pas invités, ça nous a fait redescendre sur terre. 

Vous avez rencontré les quatre autres équipes du Top 6 avec un bilan de deux victoires et deux défaites que penses-tu vos performances face à ses équipes ?

C’est mitigé, il y a clairement une division d’écart entre Perpignan, Grenoble, Oyonnax et les équipes comme Béziers, Biarritz qui sont un peu plus à notre portée. Sur un match nous pouvons arriver à rivaliser, sur une saison c’est bien plus compliqué de tenir ces trois équipes, qui ont un effectif bien plus important que le nôtre. Pour l’instant nous arrivons à exister, à terme je pense qu’il y aura un fossé qui va se creuser avec ces équipes.

La saison dernière vous avez flirté avec les places qualificatives, quels objectifs vous êtes-vous fixés cette saison ?

Le groupe a été raisonnable parce que nous sortons d’une fin de cycle avec un changement d’entraîneur. Il y a eu beaucoup de départs importants qu’il a fallu remplacer, des recrues. En début de saison nous partions avec un peu d’incertitudes, la mayonnaise a bien pris, les résultats font que nous pouvons être un peu ambitieux. Malgré cela, je reste terre à terre parce que ça va vite dans ce championnat, c’est serré. Aujourd’hui nous sommes quatrièmes, c’est super pour le club, mais le plus dur est à venir.   

Quelles seront les clés de la rencontre de jeudi soir ?

Ce sera un match très compliqué pour nous parce que physiquement nous serons en carence, Oyo est une des équipes les plus costauds du championnat. C’est une équipe qui joue très intelligemment, qui occupe très bien le terrain et qui utilise le jeu au pied comme une réelle arme offensive. Il ne faudra pas faire d’erreurs, profiter de toutes les opportunités qui vont nous être laissées par Oyonnax. Nous nous attendons à un match à l’image de celui contre Grenoble, dans la densité nous avions eu du mal à rivaliser et à nous mettre dans l’avancée. C’est compliqué de mettre un jeu de vitesse en place quand tu ne gagnes pas les collisions. A la maison nous nous devons de bien figurer.

Pour le moment le bilan comptable sur le bloc n’est pas forcément à la hauteur de ce que vous attendiez, est-ce que vous espérez repasser à l’équilibre avec cette rencontre ?

La victoire nous ferait du bien, nous ne sommes pas passés loin de gagner à l’extérieur sur le premier match du bloc à Romans. Nous comptions sur ces points, il nous en manque trois à l’arrivée. Béziers c’est dans la logique des choses même si nous pouvons espérer mieux, prendre un point là-bas c’est bien. La rencontre face à Oyonnax peut faire que le bloc soit positif ou négatif, ça va être une rencontre importante mais je pense qu’elle l’est pour les deux équipes.