Le talonneur Guilhem Bourgois est revenu sur la prestation des Oyomen face à Mont-de-Marsan, il nous livre son ressenti avant d’aborder la rencontre à Aurillac ce vendredi soir.

Vous avez signé un septième succès consécutif pourtant vous vous êtes fait peur jusqu’au bout, c’est un avertissement sans conséquence  

Oui c’est le retour que nous en avons fait. Nous avons été sanctionnés sur les bases que sont la mêlée, les ballons portés et l’agressivité. Ça nous fait un peu redescendre sur terre, nous nous sommes peut-être grisés après la série de victoires, ça arrive peut-être au bon moment. 

Comment expliques-tu cette indiscipline ? La reprise de bloc, le turnover sur la feuille de match ? 

C’est un tout, le turnover ne justifie pas tout parce que nous avons un bel effectif. Je ne sais pas trop comment l’expliquer, les reprises de bloc sont toujours un peu compliquées. Il n’en demeure pas moins que nous nous sommes troués, peu importe les explications. 

Malgré tout ce match va vous servir pour la suite de la saison, quels sont les points positifs que tu retiens ? 

Malgré le déchet, les erreurs et notre indiscipline nous avons réussi à gagner ce match, que nous aurions pu perdre à d’autres moments. Même si nous n’avons pas offert un beau spectacle, comptablement ce sera important à la fin de la saison. C’est bien de l’avoir emporté, même si ce n’était pas notre plus belle prestation. 

Après avoir bénéficié d’une semaine entière pour préparer le match contre Mont-de-Marsan, vous avez une semaine raccourcie, quels axes de travail allez-vous privilégier ? 

Aurillac est une équipe qui ressemble à Mont-de-Marsan, ils vont nous prendre sur leurs forces, là où nous nous sommes troués ce week-end, la conquête et l’agressivité. Nous savons que nous serons attendus sur ces secteurs de jeu.   

Vous vous déplacez à Aurillac, une équipe dans le doute. Sur le papier le match paraît déséquilibré, pourtant il faudra se méfier de cette bête blessée, ça a tout du match piège 

Mont-de-Marsan est arrivé à point nommé par rapport à cela. Nous ne pouvons prendre aucune équipe de haut dans ce championnat. Comptablement ils ne sont pas bien, mais nous connaissons leurs qualités, ils ont également de bonnes individualités. Ils vont finir par se réveiller, c’est à nous de faire en sorte que ce ne soit pas face à nous.

Quelles seront les clés de cette rencontre ? 

Nous savons que nous devons nous retrouver sur les bases et collectivement. Le travail devant sera très important, il y a beaucoup de combat et une lutte acharnée.

Que penses-tu de ton début de saison ?

Forcément mieux que la saison passée où je m’étais blessé aux ligaments croisés, j’avais fait une saison blanche. Je suis content d’être dans le groupe, ce sera ma sixième rencontre cette saison. A moi de gagner la confiance des coachs pour gratter de plus en plus de temps de jeu.