Pro D2 14 novembre 2019 - 20 h 45 min
Stade Charles-Mathon

Récapitulatif

Au bout du suspens ! Les Oyomen ont attendu la dernière minute pour l’emporter face à une équipe de l’USAP qui aura joué le coup à fond toute la partie. Malgré des conditions climatiques…oyonnaxiennes les deux équipes ont envoyé du jeu et nous ont offert une belle affiche.

Ce sont les catalans qui frappaient les premiers avec une pénalité de Bousquet (12’ 0-3). Les visiteurs étaient réduits à 14 après le carton jaune de Faasalele pour un plaquage appuyé sur Michel (13’). Les Oyomen répondaient avec un essai de MacDonald sur ballon porté (18’ 5-3), transformé par Le Bourhis (19’ 7-3). Bousquet gardait les siens à portée de fusil après une nouvelle pénalité (22’ 7-6).

Les Oyomen campaient dans le camp adverse mais les catalans leur jouaient un tour. Millet était contré au pied et les catalans remontaient tout le terrain pour inscrire un essai conclu par Rodor (26’ 7-11), Bousquet transformait (27’ 7-13).

A la demi-heure de jeu les Oyomen jouaient astucieusement au pied par-dessus. Codjo à la course battait tout le monde et aplatissait juste avant que le ballon ne termine en ballon mort (29’ 12-13).

A la mi-temps les catalans rentraient aux vestiaires avec un petit point d’avance dans une première mi-temps équilibrée.

Le sort du match allait se jouer au jeu des pénalités. Les deux buteurs se répondaient, Bousquet, auteur d’un 100% ce soir rajoutait six points au tableau d’affiche (45’, 69’). Gondrand pour sa première pénalité du match ne trouvait pas la cible mais ajustait la mire ensuite (65’, 73’ 18-19).

Après plus de deux minutes de possession dans les 22m adverses les Oyomen obtenaient une pénalité. Les catalans sous leurs poteaux plongeaient dans le ruck. Au bout du pied Gondrand avait le sort de la rencontre, il ne tremblait pas et offrait juste après la sirène la cinquième victoire consécutive des Oyomen (80’ 21-19).

Joe El Abd (Manager sportif) : « Nous sommes très satisfaits de notre match, nous sommes fiers de la façon dont nous sommes allés chercher la victoire. C’était un match difficile avec une grande équipe de Perpignan en face, nous avons dû nous adapter pour aller chercher la victoire. Nous sommes restés sereins, nous n’avons pas perdu le fil et ça montre que si nous restons ensemble, l’équipe est impressionnante. Nous sommes très contents de l’était d’esprit. Nous sommes satisfaits de notre conquête, tout le travail de la semaine paye ce soir. Battre une équipe de ce niveau c’est top, la série de victoires c’est déjà dans le passé. Ce soir c’était comme un test match et les tests matchs se gagnent dans les détails, nous l’avons vu en deuxième mi-temps. »

Joffrey Michel (Arrière) : « Ça s’est joué à rien, sur des détails, sur la discipline, c’est ce qui nous fait gagner en seconde mi-temps. C’était très compliqué de jouer avec la neige, le ballon était glissant. Perpignan a plus joué en contre qu’en imposant le rythme, je trouve que nous avons été meilleurs dans le fond de terrain. Nous avons été patients, l’année dernière nous n’aurions pas fait ce choix et nous aurions perdu. C’est une preuve de maturité par rapport aux événements que nous avons connu les années précédentes. Nous avons su construire notre match, il y a eu un peu de doute à -4, ils empêchaient la libération de balle, nous avons été ensemble et nous avons gagné le match. Les trois favoris sont en haut de tableau et vont se tirer la bourre jusqu’à la fin. »

Détails des points

Oyonnax 21-19 Perpignan (Mi-temps 12-13)

Raynaud, MacDonald (Geledan 69’), Tui – Battye, Leindekar (Tyrell 54’) – Taieb (Herjean 60’), Grice, Ursache © – Gondrand, Le Bourhis (Ensor 31’) – Callandret, Millet (Hansell-Pune 54’), Bettencourt, Codjo – Michel

2 Essais (MacDonald 18’, Codjo 29’)

1 Transformation (Le Bourhis 19’)

3 Pénalités (Gondrand 65’, 73’, 80’)

Forletta, Lam (Carbou 40’ puis Lam 76’), Lemaire (Boutemmani 45’) – Faasalele (Labouteley 63’), Eru – Château (Faleafa 63’), Chouly, Bachelier – Deghmache (Ecochard 59’), Rodor – Acebes, Taumoepeau, Tilsley (Dubois 73’), Pujol – Bousquet (Etienne 73’)

1 Essai (Rodor 26’)

1 Transformation (Bousquet 27’)

4 Pénalités (Bousquet 12’, 22’, 45’, 69’)

1 Carton Jaune (Faasalele 13’)