Le troisième ligne Didier Tison est revenu sur la performance des Oyomen face à Colomiers et l’insatisfaction du contenu produit. Il s’attarde sur l’adversaire et les points à améliorer pour livrer une performance pleine face à Béziers vendredi soir. 

D’un point de vue comptable vous commencez idéalement l’année 2019 avec ce succès bonifié 

Oui mais on n’est pas vraiment satisfait même si on a pris cinq points on n’a pas montré le bon visage. 

Si l’on s’attarde un peu plus sur le contenu il y a trente très bonnes minutes puis un relâchement avant un sursaut pour aller chercher le point du bonus offensif quelle est ton analyse de cette rencontre ? 

Les trente premières minutes c’était vraiment bien, on était au-dessus. Ensuite les joueurs de Colomiers ont attaqué les rucks et ils nous ont rendu la tâche très compliquée en nous empêchant de jouer vite. Les zones de contact seront un point à améliorer pour ce week-end. 

Face à un adversaire du calibre de Béziers vous n’aurez pas le droit à l’erreur quels sont les axes de travail cette semaine ? 

Béziers c’est une équipe qui joue encore plus que Colomiers, on s’est concentré sur les zones de rucks, les zones de contact et la vitesse. 

Vous recevez ce vendredi une équipe de Béziers qui se présentera avec une série en cours de six succès, décomplexée à l’extérieur quel est ton point de vue sur les joueurs biterrois ? 

C’est une équipe qui est sur la bonne voie, au match aller on avait perdu chez eux et on a quelque chose à aller chercher mentalement pour nous parce que l’on a perdu contre eux. Ils ne cherchent pas toujours à jouer, ils tirent les maillots, il ne faudra pas tomber dans la provocation et ne pas prendre de carton, la discipline sera primordiale. 

Au match aller c’est ce qui vous avait fait défaut, ils avaient réussi à vous faire sortir du match et finalement l’emporter  

La discipline sera un point clé, l’équipe qui prendra un carton basculera. 

A quel type de match est-ce que tu t’attends ? 

Cela dépendra de notre état d’esprit. En jouant à domicile j’attends quand même que l’on se concentre sur notre attaque et que l’on soit plus réaliste. Quand on a l’occasion de marquer que l’on soit en mesure de le faire et ne pas les laisser marquer non plus.