Fidèles ou nouveaux partenaires, c’est plus de 300 hommes et femmes qui soutiennent Oyonnax Rugby.
Une communauté dynamique et impliquée au coeur de la mêlée pour faire évoluer son club et son territoire.
Aujourd’hui Frédéric FAILLET, société BILLION nous donne rendez-vous pour découvrir son univers.

Mr FAILLET, POUVEZ-VOUS NOUS PRESENTER BILLION ET VOTRE RÔLE DANS L’ENTREPRISE ?

BILLION est une entreprise historique du bassin Oyonnaxien, qui a été fondée par Mr Léon BILLION en 1949. Nous fabriquons des presses à injecter. L’entreprise a appartenu à différents groupes industriels mais elle est redevenue indépendante et appartient à Mr KIESL depuis 2005. Cela nous apporte plusieurs avantages au niveau flexibilité et liberté. Nous sommes 200 collaborateurs sur le site et je suis Directeur commercial. Nous avons également quelques filiales dans le monde, plutôt commerciales et de services. Nous sommes le seul constructeur de presses en France et nous exportons également à l’international (Europe, Afrique du nord, Afrique noire, Mexique, Etats-Unis et Canada), ce qui représente 60 % de notre marché. Nous proposons plusieurs gammes de machines en fonction de la technologie (machines hydrauliques, machines électriques et machines de petits, moyens et gros tonnages).

QUELLES SONT LES PERSPECTIVES ET LES PROJETS DE BILLION, NOTAMMENT DANS CETTE PERIODE EXCEPTIONNELLE ?

Cette période a bien évidemment été particulière et elle n’est pas encore tout à fait terminée. Il faut donc gérer la vie de l’entreprise avec cela. Lors du 1er confinement, notre activité a été bouleversée mais nous avions un certain nombre de projets qui étaient en cours et nous avons continué de les développer normalement. Plusieurs projets d’investissement étaient initiés et cela n’a pas remis en cause cette stratégie. Nos perspectives sont de continuer le développement par l’investissement. Le dernier en date réalisé, est l’achat d’un centre d’usinage. La commande avait été validée quelques mois avant la crise sanitaire et les travaux ont d’ailleurs été réalisés pendant le 1er confinement. Aujourd’hui, nous avons des réflexions assez avancées pour acquérir une 2ème machine comme celle-ci. C’est plutôt bon signe par rapport à la vie de la société. Il y a toujours la volonté de fabriquer les presses ici à Oyonnax, ce désir de fabriquer Français et de maintenir l’emploi dans la vallée de l’Ain. Nous sommes là pour que les transformateurs soient aidés au mieux dans leur fabrication, leur suivi, leur qualité.

VOUS ÊTES PARTENAIRE D’OYONNAX RUGBY DEPUIS DE NOMBREUSES ANNEES, QUELLES SONT LES RAISONS QUI ONT MOTIVE VOTRE ENGAGEMENT ?

Il y a une vraie volonté de la part de Mr KIESL de poursuivre et de maintenir ce partenariat avec le club. Le rugby à Oyonnax est très important pour une bonne partie de la population qui aime ce sport et qui s’identifie à travers le club. Nos collaborateurs ne sont pas tous originaires d’Oyonnax mais il est important pour eux de voir que leur société apporte son soutien. Nous parlons souvent des valeurs du rugby et je pense que celles-ci sont transposées au sein de notre société (Solidarité, cohésion, discipline, esprit d’équipe). Le club amène également une certaine lumière sur la ville qui est différente de ce que l’industrie peut amener. Je pense que les industriels sont aussi très sensibles à cela car la vallée est valorisée, ce qui est donc bénéfique pour tous. Voici les raisons pour lesquelles BILLION tient à pérenniser ce partenariat.