Damien Lagrange, deuxième ligne du Stade Rochelais passé par Oyonnax de 2013 à 2015, s’est confié sur son début de championnat et son retour de blessure, le jeu rochelais et la rencontre de samedi.

On t’a quitté blessé au pied au moment de ton départ d’Oyonnax, d’un point de vue personnel comment se sont passés ton intersaison et ton début de saison ?

Mon intersaison a été un peu compliquée puisque je suis arrivé blessé à La Rochelle. On a respecté les délais mais j’ai mis un peu de temps à retrouver mon niveau et là ça commence à aller de mieux en mieux. Depuis 3-4 semaines ça commence à revenir. J’espère un peu enchaîner pour retrouver mon niveau.

Pour La Rochelle c’est un début de saison en dents de scie, très compliqué face aux grosses écuries, vous assurez face aux équipes qui jouent le maintien, comment expliques-tu cela ?

A part contre Clermont où on est vraiment passé à côté c’est un peu frustrant. Au Racing et à Bordeaux on doit gagner, le problème c’est qu’on doit mais on ne fait pas et du coup on se retrouve un peu en queue de classement et c’est un peu le bal des occasions manquées. Avec cette défaite inaugurale contre Clermont on est tout de suite en danger. J’ai l’impression que l’on monte en puissance, j’espère qu’on ne va pas tarder à gagner à l’extérieur parce qu’on tourne autour.

Qu’est-ce qu’il vous manque pour remporter ces rencontres ? 

On a une équipe qui est très jeune et qui manque peut être de patience ou de concentration à certains moments ce qui fait qu’on n’arrive pas à scorer. Les coachs nous ont sorti une statistique, on est l’équipe de Top 14 qui reste le plus de temps dans les 22m adverses sauf qu’on ne score pas assez. On veut marquer trop vite, on a peur de faire un ruck de plus ou des fois c’est un manque de concentration. Et sur nos temps faibles on prend énormément de points, on fait des cadeaux et on n’arrive pas à gérer correctement.

Est-ce que vous avez un objectif comptable pour samedi quand on connaît les difficultés de l’USO à voyager ?

L’objectif c’est la victoire c’est une certitude, Oyo a du mal à voyager mais ils ne sont allés que chez des gros. Donc on s’attend à un match compliqué mais c’est sûr qu’on veut gagner.

Tu t’attends à quel type de match entre deux équipes qui se battent pour le maintien ?

Ca va être un match tendu, serré. Oyo va venir sans pression ils se sont sortis la tête de l’eau contre Pau. Ils n’ont rien à perdre en venant chez nous donc ça va être un match tendu mais peut être que ça va jouer. Je ne sais pas trop à quoi m’attendre si ce n’est qu’Oyo ne va rien lâcher et qu’il va y avoir comme d’habitude beaucoup de combat.

Toi qui as joué pour le club pendant deux saisons, est-ce que tu as remarqué des changements dans le jeu d’Oyo ?

Oui ça joue un peu plus que l’année dernière, c’est une équipe qui cherche un peu plus les extérieurs, les largeurs. Du fait du synthétique aussi c’est une équipe qui se déplace plus. Après il y a pas mal de nouveaux joueurs, je ne les connais pas tous, mais la base reste la même.

Tu connais une bonne partie des joueurs est-ce que tu vas te servir de ça pour essayer de les contrer dans le jeu ? 

Il y a quelques trucs que je connais sur des joueurs après ce n’est pas à mon poste que se fera la décision. On va s’en servir un petit peu mais ça ne va pas changer fondamentalement le cours du match.

Comment est-ce que vous allez contrer cette équipe d’Oyonnax ?

On ne veut pas contrer on veut imposer notre jeu. On est arrivé à l’imposer la semaine dernière contre Bordeaux on n’a pas gagné. On va essayer de tout faire pour gagner c’est une certitude.