Les Oyomen s’imposent 23 à 13 face au Castres Olympique un concurrent direct pour le maintien.
Dès l’entame les castrais imposaient leur rythme et Dumora (2’) ouvrait le score.
Jody Jennker (4’) écopait d’un carton jaune pour un déblayage à l’épaule dans un ruck.
Dumora confirmait (18’) un quart d’heure plus tard. Les Rouge et Noir tentaient mais pêchaient dans la finition. Lespinas de son côté ne parvenait pas à concrétiser les points au pied et laissait 9 points en route.
Juste avant la mi-temps les Oyomen bénéficiaient d’une mêlée à 5m de la ligne, Figuerola servait Lespinas (40+2) qui allait aplatir le premier essai de la rencontre entre les poteaux. Il transformait (40+2) et les Oyomen passaient devant au score pour la première fois de la rencontre. 7 à 6 pour les Rouge et Noir.
Les oyonnaxiens déterminés repartaient à l’attaque dès le début de seconde période. A la suite d’une touche à 5m de la ligne, les Rouge et Noir faisaient parler leur force et allaient aplatir dans l’en but par Missoup (43’) à la suite d’un groupé pénétrant. Lespinas (44’) transformait et l’USO creusait l’écart au score.
Lespinas (53’, 55’) sanctionnait les fautes castraises et à l’heure de jeu, l’USO menait 20 à 6.
Les castrais profitaient d’un moment de flottement, et Combezou (65’) bien servi par Lamerat inscrivait un essai qui aurait pu relancer les tarnais. Dumora (66’) transformait, et à un quart d’heure de la fin le score était de 20 à 13.
Lespinas (73’) inscrivait une ultime pénalité qui permettait aux Oyomen d’assurer la victoire. Les Rouge et Noir continuaient à pousser pour inscrire un nouvel essai. Les castrais bénéficiaient d’une touche à 5m de la ligne à la dernière minute mais la belle défense de l’USO permettait à Cibray de sortir le ballon des limites du terrain. Le public exultait, ce soir l’USO est huitième au classement et fait un pas de plus vers le maintien.
Détail des points :
Tichit (Tonga’uiha 67’), Jenneker (Ngauamo 78’), Clerc (Du Preez 53’) – Lassalle (Power 53’), Lagrange – Fa’asavalu (Ngauamo 9’ puis Fa’asavalu 16’), Ma’afu (Wannenburg 70’), Missoup (Ursache 60’) – Figuerola (Cibray 63’), Lespinas – Donguy (Smit 78’), Hansell-Pune (Cap), Aguillon, Tian – Denos
2 Essais (Lespinas 40+2, Missoup 43’)
2 Transformations (Lespinas 40+3, 44’)
3 Pénalités (Lespinas 53’, 55’, 73’)
Lazar, Mach, Wihongi – Samson, Capo Ortega – Diarra, Whetton, Bornman – Garcia, Talès – Grosso, Cabannes, Lamerat, Evans – Dumora
Bonello, Forestier, Desroche, Babillot, Dupont, Kirkpatrick, Combezou, Herrera
1 Essai (Combezou 65’)
1 Transformation (Dumora 66’)
2 Pénalités (Dumora 2’, 18’)
Régis Lespinas : « J’ai pas eu trop de réussite sur les premiers coups de pied, il fallait rester dans le match malgré ça et j’ai été bien aidé par mes partenaires. Avec le public qu’il y avait j’avais pas le droit de lâcher.
C’est un essai qui fait du bien qui nous permet d’être à bloc au moment de rentrer aux vestiaires. »
Olivier Missoup : « Y avait un contexte particulier, Christophe a eu un très bon discours on s’est resserré là dessus, on voulait mettre un gros engagement dans ce match. On peut sortir satisfaits, soulagés de ce match.
J’ai senti une équipe très calme, avec un peu plus de maitrise qui attendait son temps fort. Des fois on veut faire le pas de trop, il faut qu’on arrive à tuer les matchs.
Christophe Urios : « Ce soir je suis un entraineur heureux, un seul bémol dans la partie j’ai trouvé Mr Cardona très sévère avec nous. Je suis heureux parce que ce putain de match est passé et qu’il va me faire progresser, heureux parce qu’on a gagné le match et j’ai montré que j’étais un mec qui pensait droit. Je suis heureux parce que je vais aller à Castres et que je suis content d’aller là bas. »