Le pilier Blaise Dumas est revenu sur la lourde défaite des Oyomen à Biarritz, il nous parle de l’état d’esprit du groupe avant de recevoir un concurrent aux phases finales pour l’un des chocs de cette fin de saison à Mathon. 

Vous vous êtes lourdement inclinés à Biarritz qu’est-ce que vous retenez de ce match, qu’est-ce qu’il peut vous apporter pour la fin de saison ? 

Il y a du positif et du négatif sur ce match. Il faut qu’on l’oublie vite et que l’on se reconcentre sur les matchs importants, maintenant c’est fait, next. 

Après quatre matchs sans défaite c’est un coup d’arrêt, dans quel état d’esprit êtes-vous avant la réception de Nevers ? 

On est dans un état d’esprit de gagne, on a fait un bon entraînement aujourd’hui (hier). On a vraiment envie de se racheter sur ce match, à nous de mettre les bons ingrédients.

Vendredi soir sera un test pour la fin de saison avec l’occasion de repousser un concurrent direct, est-ce que c’est un avant-goût de phases finales ?

Oui clairement c’est un avant-goût de phases finales. On arrive dans les derniers matchs, à nous de répondre présent, ça va être intéressant de le jouer.

Longtemps leaders du championnat les neversois connaissent une mauvaise passe depuis plusieurs journées, que penses-tu de cette équipe, quelles sont leurs forces ?

C’est une équipe qui joue bien, qui est en place physiquement. Les clés de cette rencontre seront la défense et la discipline, il faudra être droit dans nos baskets. 

Votre indiscipline et votre manque de réussite face aux poteaux vous avaient coûté la victoire au match aller, quel souvenir en gardes-tu ? 

Un goût amer, on le perd tout seul ce match. Maintenant il faut respecter cette équipe pare qu’elle a été leader du championnat, il faut jouer la carte à fond, mettre de l’intensité. Il faut rester concentré pendant quatre-vingts minutes. 

A quel type de match est-ce que tu t’attends ?

Ce sera un match âpre, Nevers a besoin de se rassurer, ils ont fait un excellent match à Aix même s’ils ont perdu. Ils sont en place physiquement, ça va être dur, un match avec beaucoup d’intensité.