L’arrière Antoine Renaud, passé par Oyonnax en 2012/2013, a rejoint le promu à l’intersaison. Le joueur de Rouen nous parle du début de saison de son équipe avant la réception d’Oyonnax vendredi soir. 

Vous avez subi une défaite à Mont-de-Marsan, vous étiez dans le coup à la mi-temps, qu’est-ce qu’il vous a manqué sur la deuxième période pour pouvoir vous accrocher ?

Il nous a manqué un peu plus d’agressivité et de mobilité en défense, c’est ce qui nous coûte cher, nous prenons deux essais qui nous font mal. Le premier juste avant la mi-temps sur la sirène, il y a un autre essai sur un exploit individuel parce que nous ne parvenons pas à trouver la touche. Derrière nous avons un peu lâché la fin de match, c’est rageant et frustrant mais c’est l’apprentissage.  

Vous avez mis quelques journées à vous acclimater à la Pro D2 mais depuis votre déplacement à Angoulême on a l’impression que vous avez pris la mesure du championnat c’est un avis que tu partages ?

Nous ne sommes pas passés loin à Béziers où nous faisons un bon match à l’extérieur. Le championnat avance, il va falloir vite prendre des points aussi bien à la maison qu’à l’extérieur. 

A quasiment un tiers du championnat comment est-ce que tu juges vos performances ? 

Il y a eu de bonnes et de très mauvaises choses, nous sommes un peu sur courant alternatif. Nous avons fait un gros travail collectivement dans la préparation physique. Tout cela est en train de prendre forme au fur et à mesure. Je pense que nous devrions vite arriver à notre rythme de croisière. 

Vous avez enchaîné deux succès à domicile face à deux membres du Top 6, on imagine que vous préparez la réception d’Oyonnax avec un peu plus de certitudes ?

Ce championnat de Pro D2 est tellement compliqué, tout le monde peut aller gagner n’importe où, donc il n’y a pas de certitudes. Nous allons recevoir la plus grosse équipe du championnat, nous allons essayer de faire notre maximum. 

Quelles seront les clés de la rencontre face à Oyonnax vendredi soir ? 

Il faudra une bonne conquête, l’occupation et le jeu au pied seront évidemment des points importants pour garder l’adversaire sous pression dans son camp. Nous allons essayer de résister à cette armée d’Oyonnax.

Tu as rejoint Rouen à l’intersaison, qu’est-ce que tu penses pouvoir apporter au club sachant que tu as une grosse expérience de la Pro D2 ?  

Le projet de Rouen m’a beaucoup intéressé parce que le club avait besoin d’expérience dans ce championnat qui est rude et long. J’avais envie d’apporter mon expérience, mon jeu au pied et un état d’esprit. La saison est longue donc nous savons que nous allons batailler pour survivre. Rouen est une équipe avec beaucoup de potentiel, partir sur un projet, construire quelque chose, c’était très alléchant pour moi.