L’arrière et capitaine du RC Vannes Anthony Bouthier est revenu sur la contre-performance des siens à Colomiers vendredi dernier. Il se projette sur la rencontre de demain face à Oyonnax à la Rabine et les ambitions des bretons pour la fin de saison. 

Crédit photo : Michel Renac Photographe – www.pixelisaction.fr

Vendredi vous aviez l’occasion de faire un rapproché au classement après la défaite de Mont-de-Marsan, malheureusement pour vous, vous n’en avez pas profité est-ce qu’il y a des regrets après cette défaite ? 

Des regrets, oui, parce que l’on était parti avec des ambitions à Colomiers, on voulait ramener quatre points. Au final on est passé complètement au travers de ce match où Colomiers a su nous faire déjouer d’entrée de match. On n’a pas su revenir au score et faire de bonnes choses pour le gagner. 

Est-ce que votre indiscipline peut expliquer cette contre-performance ?  

L’indiscipline est une conséquence de notre contre-performance. On n’y était pas du tout en défense, on ne circulait pas bien. Il y a eu plein de facteurs qui ont fait qu’on est passé à côté de ce match dans tous les secteurs de jeu. Comme on a subi on a fait des fautes et on a reçu deux cartons jaunes et un rouge. Sur le contenu du match on mérite de le perdre comme cela. 

Si pour le Top 4 les écarts semblent faits, les deux dernières places pour les qualifications sont accessibles, est-ce que cela vous donne des idées pour la fin de saison ? 

Oui c’est notre ambition, maintenant que l’on est proche on a envie de jouer notre carte à fond. On a grillé un joker à Colomiers maintenant il faut que l’on se remette dans le droit chemin pour espérer rentrer dans ce Top 6.

Vous avez reçu trois équipes du Top 6 à la Rabine jusqu’à présent pour deux victoires et une défaite que penses-tu de ce bilan ?

Il est plutôt positif, on a toujours fait de gros matchs même si on a eu une défaite. L’équipe d’Oyonnax ce sera un gros morceau aussi, à nous de tout mettre en œuvre pour le gagner.

Quel souvenir gardes-tu du match aller ? Vous aviez beaucoup subi en première mi-temps après un sursaut en seconde période et un bonus arraché sur la dernière action

C’est un peu ce que l’on recherche depuis le début d’année, surtout sur les matchs à l’extérieur. Il faut qu’on les joue tous à fond, même si on a des matchs où l’on est passé au travers comme Angoulême et Aix-en-Provence. Les points sont importants surtout à l’extérieur. A domicile il faudra en prendre quatre parce que c’est très important pour le classement et essayer de rentrer dans le Top 6. Face à Oyonnax si on ne donne pas tout dès la première minute de jeu ils sauront saisir les opportunités pour mettre des points. Ce sera un gros match vendredi et on s’y prépare bien. 

Quelles seront les clés de la rencontre face à Oyonnax vendredi ?

Il faudra tenir les ballons au maximum parce que s’ils le gardent sur plusieurs temps de jeu ils peuvent nous faire mal. Il faudra les tenir au maximum et faire bouger cette défense solide.

C’est la troisième saison du RC Vannes en ProD2, vous jouez une place pour les qualifications cette saison, comment juges-tu l’évolution du club depuis votre accession au monde professionnel ? 

On est plusieurs joueurs à avoir connu la montée, chaque année on prend en maturité. Chaque saison il y a des joueurs d’expérience qui rejoignent le club et ça nous apporte beaucoup. On travaille mieux, on a un effectif plus complet pour jouer tous les matchs à fond et ramener des points de partout. C’est pour cette raison que l’on a cette ambition de jouer le Top 6 cette saison, on a une trentaine de joueurs qui peuvent être titulaires et sans que l’on ne voie trop la différence. On est content de cette progression du collectif depuis trois ans. 

On parle souvent de l’ambiance et du public à la Rabine, sur un match important pour la suite de la saison comme celui de vendredi est-ce que le public peut vous donner l’énergie supplémentaire ? 

Oui le stade sera encore plein vendredi, on aime tous jouer dans ce stade de la Rabine. Ça fait du bruit, le public est proche, c’est un stade fermé. Les bretons nous aident beaucoup à faire de gros matchs et à les remporter surtout, c’est un gros plus que l’on a ici à Vannes.