A l’occasion de la 9ème journée de ProD2, Oyonnax se déplace chez l’USO Nevers, vendredi 26 octobre à 20h30. Pour comprendre les enjeux de la rencontre voici quelques chiffres.

Auteurs d’un bloc quasi-parfait avec trois victoires en quatre matchs, les neversois se sont hissés à la 2ème place du classement. En signant leur première victoire à l’extérieur à Aurillac, et en faisant subir au Stade Montois sa deuxième défaite de la saison les joueurs de la Nièvre ont envoyé un message à leurs concurrents.

De leur côté les Oyomen ont signé un bloc contrasté. Un 100% à domicile avec deux victoires bonifiées face aux promus aixois et bressans, à l’extérieur ce sont deux défaites dont une bonifiée face à deux concurrents aux phases finales. Ils devront livrer une prestation pleine pour ramener des points du déplacement à Nevers.

A égalité de points au classement les deux équipes se départageront vendredi soir pour le premier match du troisième bloc. La meilleure défense (134) accueillera la meilleure attaque (221) pour un choc du haut de tableau, le premier affrontement entre les deux équipes.

4. Les deux équipes possèdent le meilleur bilan en terme de bonus. Avec deux bonus offensifs et deux bonus défensifs elles trustent le haut du classement avec Provence Rugby et Carcassonne

6. Chacune des équipes possède dans son effectif le meilleur marqueur du championnat avec 6 réalisations. Côté neversois c’est l’ailier Josaia Raisuqe et côté oyonnaxien c’est le talonneur Quentin MacDonald.

7. Avec 7 cartons jaunes reçus les neversois font partie des équipes les moins sanctionnées du championnat, ils ne sont devancés que par le Biarritz Olympique (5)

17. Meilleure défense de ProD2 après huit journées, les neversois encaissent en moyenne 17 points par match. Ils encaissent peu d’essais (12) mais également très peu de pénalités, 17 depuis le début de saison

574. Avec 574 minutes passées sur les prés de ProD2, le deuxième ligne Phoenix Battye est le joueur le plus utilisé côté oyonnaxien avec une moyenne de 72 minutes par match. Côté neversois c’est l’ailier Josaia Rasuiqe et ses 550 minutes en 7 matchs